KPN : résultats trimestriels "solides" mais bénéfice inférieur aux prévisions

Le groupe de télécommunications néerlandais enregistre un profit net de 355 millions d'euros au troisième trimestre, en hausse de 3,8%. L'opérateur a finalisé son OPA amicale sur la SSII Getronics.

Le groupe de télécommunications néerlandais KPN enregistre un bénéfice net de 355 millions d'euros au troisième trimestre, en hausse de 3,8% par rapport à un an plus tôt. L'opérateur a finalisé son OPA amicale sur la SSII Getronics.

KPN qualifie ses résultats trimestriels publiés hier de "solides" même si les analystes financiers avaient des prévisions légèrement plus élevées. Interrogés par l'agence d'information économique Thomson Financial, ces derniers tablaient sur un bénéfice net compris entre 362 et 391 millions d'euros. Le chiffre d'affaires, de 3,037 milliards d'euros, se trouve dans le bas de leur fourchette, comprise entre 3,03 et 3,08 milliards d'euros.
Le bénéfice opérationnel (EBITDA), conforme aux attentes des analystes, s'élève à 1,22 milliard d'euros, contre 1,19 milliard d'euros il y a un an.

Mais Ad Scheepbouwer, directeur de KPN , s'est déclaré, lors d'une conférence de presse, "content de présenter les meilleurs résultats trimestriels de cette année. Nous sommes en position d'atteindre nos objectifs".
Le titre perdait pourtant 5,02 % à 12,67 euros mardi matin à la Bourse d'Amsterdam.

Ad Scheepbouwer a assuré que sa marque de téléphonie mobile en Allemagne E-Plus avait réalisé une "forte performance", alors que les analystes craignaient un ralentissement en raison d'une concurrence accrue sur ce marché avec l'apparition de la marque à bas coût de Deutsche Telekom, Congstar.

Le chiffre d'affaires d'E-Plus a gagné 1,2% à 769 millions d'euros. Son résultat opérationnel (EBITDA) est en hausse de 16,5% à 289 millions d'euros. La croissance du nombre de consommateurs d'E-Plus s'est accélérée au troisième trimestre avec 547.000 nouvelles inscriptions, le nombre le plus élevé depuis le premier trimestre 2006.
Aux Pays-Bas, marqués depuis des années par le déclin de la téléphonie fixe, le chiffre d'affaires est en baisse de 1,6 % à 2,116 milliards d'euros. Si les résiliations d'abonnements de ligne fixe ont baissé, KPN a vu sa part de marché dans la téléphonie par internet augmenter de 1% pour atteindre les 39 %. La concurrence sur le marché néerlandais devrait cependant se durcir, après l'acquisition par T-Mobile (Deutsche Telekom) des activités mobile et Internet de France Telecom.

Le groupe passe également en revue son parc immobilier avec le projet de céder en 2008 certains lots pour environ 300 millions d'euros.

Engagé dans une stratégie de croissance externe, KPN a acquis en août dernier la filiale belge de Tele2. Il a finalisé récemment son offre d'achat amicale sur son compatriote Getronics, spécialisé dans les services informatiques, pour 766 millions d'euros. "La combinaison KPN-Getronics constitue une forte plate-forme pour une croissance future. Pour des groupes grands et moyens, KPN est bien positionné pour offrir des solutions intégrées de A à Z", écrit le groupe dans un communiqué. Tous les services technologiques de KPN seront intégrés à Getronics, qui continuera à exister comme une entreprise séparée, a également indiqué KPN.

Pour KPN, l'acquisition de l'une des premières SSII européennes est une étape essentielle de sa stratégie de croissance. À l'image de France Telecom et du britannique BT, le groupe néerlandais a compris que son avenir passait aussi dans le développement de services aux professionnels. Et cette acquisition d'envergure pourrait être un aiguillon pour les concurrents, d'autant que de nombreuses SSII européennes sont potentiellement à vendre.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.