ING recherche des partenaires

Selon la presse, la banque néerlandaise a mandaté JP Morgan et Goldman Sachs pour mettre au point des scénarios de fusion avec une banque de la région du bénélux. Fortis, KBC et Dexia seraient les partenaires les plus probables.

ABN Amro et Barclays, qui ont entamé des négociations exclusives en vue d'une fusion, font des émules. Le bancassureur néerlandais ING cherche lui-même à s'adosser à un partenaire du Bénélux et a, à cette fin, mandaté deux banques d'affaires pour l'y aider, indiquait ce matin le quotidien économique Het Financieele Dagblad.

Des conseillers des banques d'affaires JP Morgan et Goldman Sachs étudient ainsi plusieurs scénarios, en particulier un rapprochement avec Dexia, Fortis ou encore KBC. Le groupe néerlandais vaut 70 milliards d'euros en capitalisation boursière et est de taille pour reprendre ces banques dont certaines pourraient rapidement se retrouver forcées à céder des activités ou à fusionner par des fonds d'investissement spéculatifs, précise le journal.

Si la direction d'ING se refuse à tout commentaire, cela fait déjà plusieurs jours que les investisseurs se positionnent dans la perspective d'une reprise de la consolidation du secteur financier du Bénélux. Depuis le début de la semaine, à l'annonce des pourparlers entre ABN Amro et Barclays, la valeur ING s'est appréciée de plus de 6%. Lundi, le titre Dexia avait flambé de près de 7% (+8,7% sur les quatre dernières séances), Fortis et KBC grimpant respectivement de plus de 7% et plus de 6% depuis le début de la semaine.

Ce matin, les révélations de la presse néerlandaise, provoque une nouvelle salve d'achats sur les marchés: l'action ING gagnait 2,33% à 32,03 euros en milieu de matinée ; Dexia s'adjugeait près de 2,95% à 22,30 euros; Fortis prenait également près de 3% à 33,21 euros; KBC était, pour sa part en hausse de 3,09% à 92,35 euros.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.