Airbus veut réaliser 5% de l'A 350 au Japon

 |   |  222  mots
Le constructeur européen discuterait avec plusieurs entreprises nippones en vue de réaliser 5% de son nouveau long-courrier, l'A350 XWB, au Japon.

Airbus étudierait un plan d'acquisition auprès de sociétés japonaises de plus de 5% des composants pour son nouveau long-courrier A350 XWB. Ce qui permettrait à l'avionneur européen d'avoir un point d'entrée sur le marché japonais des avions de plus de 100 places dominés par Boeing, qui détient 80% de parts de marché. A ce jour, Airbus a jusqu'ici échoué à vendre son très gros porteur, l'A380, à une compagnie aérienne japonaise.

Airbus est en discussion avec les groupes japonais Teijin Ltd, Toray Industries Inc ainsi qu'une vingtaine de fournisseurs potentiels pour l'A350, a révélé le vice-président exécutif d'Airbus au Japon, Kiran Rao, dans une entretien réalisé le 30 novembre au Japon, selon l'agence Bloomberg. Pour autant, au siège social d'Airbus, on ne confirme pas les propos de Kiran Rao.

Rival du 787 et du 777 de Boeing, le prochain long-courrier d'Airbus pourrait avoir plus de fabrication venant du Japon que les autres appareils d'Airbus, aurait-il précisé dans cet entretien. Boeing est parvenu pour sa part à faire investir plus du tiers de l'aérostructure (fuselage, ...) du 787 par des sous-traitants japonais.

La production d'une partie de l'A350 peut aider Airbus à gagner de nouvelles commandes en Asie, plus grand marché aéronautique après la Chine. Elle permettrait à Airbus de réussir enfin à vendre l'A380 aux compagnies japonaises.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :