Neopost : chiffre d'affaire semestriel en hausse de 4,5%

 |   |  301  mots
Le numéro deux mondial d'équipements de traitements de courrier a réalisé un chiffre d'affaire en hausse de 4,5% au premier semestre. Les ventes ont notamment fortement progressé au deuxième trimestre. De fait, le groupe français a maintenu ses objectifs de chiffres d'affaires pour l'ensemble de l'année, malgré un ralentissement prévu au second semestre.

Le fournisseur français d'équipements de traitement de courrier Neopost a publié ce mardi un chiffre d'affaires semestriel en hausse de 4,5% à 470,4 millions d'euros. Il profite en particulier d'un très bon deuxième trimestre, au cours duquel ses ventes ont progressé de 7,6% à 244,2 millions d'euros. A taux de changes constants, la croissance atteint même 10,5% sur la période.

Cette bonne performance est due à l'activité du groupe aux Etats-Unis. "Nous avons réalisé un très bon deuxième trimestre 2007, porté notamment par les effets du changement de méthode de tarification postale aux Etats-Unis", explique ainsi le directeur général Denis Thiery. Cette nouvelle méthode, qui fait reposer la tarification à la fois sur le poids et la dimension des plis, a incité "certains expéditeurs de courrier à faire évoluer leur matériel d'affranchissement, notamment en s'équipant de balances dynamiques". De fait, le chiffre d'affaires en Amérique du Nord a bondi de 14,8% au deuxième trimestre, à 106,2 millions d'euros.

En France, la croissance du numéro un européen et numéro deux mondial du secteur est également forte, en hausse de 8,1% à 65,6 millions d'euros. C'est aussi le cas pour l'Allemagne où le chiffre d'affaire progresse de 6% à 14,2 millions et dans le reste du monde où il gagne 8,1% à 22,5 millions d'euros. A l'inverse, les ventes au Royaume-Uni chutent de 9,9%, à 35,7 millions d'euros.

Sur l'ensemble de l'année, Neopost confirme son objectif de croissance du chiffre d'affaires d'environ 5% à 6% hors effets de change. Mais le groupe prévoit un ralentissement au second semestre. En 2006, il avait en effet connu une année record avec un chiffre d'affaire en hausse de 11% et avait déjà prévenu que la croissance serait plus faible en 2007. Toutefois, il compte toujours améliorer sa marge opérationnelle courante "de 30 à 50 points de base" en 2007, par rapport aux 26% atteints en 2006.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :