La tempête Kyrill va coûter 2 milliards d'euros aux assureurs allemands

 |   |  241  mots
La Fédération des assureurs allemands a doublé son estimation du coût des dégâts causés outre-Rhin par le passage de la tempête "Kyrill", désormais évalué à environ deux milliards d'euros. L'Allemagne est le pays qui a été le plus durement touché par ces intempéries.

Après avoir balayé le nord de l'Europe début janvier, la tempête Kyrill devrait aussi laisser des traces dans les comptes des assureurs allemands. Leur fédaration professionnelle (GDV) a doublé son estimation du coût des dégâts causés outre-Rhin par les intempéries, dont le montant est porté à environ deux milliards d'euros contre un milliard intialement prévu.

Dans un communiqué diffusé ce jeudi, la Fédération des assureurs allemands précise ne pas s'attendre à devoir réviser une nouvelle fois à la hausse son estimation, alors que la grande majorité des dommages ont été répertoriés et comptabilisés par les assureurs. L'organisme avertit qu'au vu du risque de catastrophes naturelles grandissant, conséquence du réchauffement climatique, il n'est pas exclu que les tarifs augmentent en Allemagne et que les conditions des contrats se durcissent, laissant une partie du coût à la charge des assurés.

Le numéro deux mondial de la réassurance, Munich Re, dont les expertises font référence pour les catastrophes naturelles, avait estimé le coût global de la tempête qui avait frappé à la mi-janvier le nord de l'Europe, entre 5 et 7 milliards d'euros. Dans cette estimation provisoire, le réassureur allemand avait déjà indiqué que l'Allemagne était le pays qui avait été le plus touché, devant la Grande-Bretagne, les pays du Benelux, l'Autriche, la Pologne, la République tchèque et la Suisse.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :