Alcan profite à plein de l'envol des cours de l'aluminium

 |   |  328  mots
Les ventes sur le dernier trimestre sont supérieures d'un quart à celles de l'an dernier à pareille époque. Sur les trois derniers mois, le prix de l'aluminium s'est envolé de 30 %. Sur l'ensemble de l'année 2006 les bénéfices nets ont été multipliés par treize.

Avec le prix actuel atteint par l'aluminium sur les marchés internationaux, les producteurs du métal léger ne peuvent être qu'à la fête. Dernier en date à célébrer ces prix de vente rendus élevés par des approvisionnements satisfaisant à peine la demande au niveau mondial, Alcan, numéro deux du secteur. Ce dernier vient d'annoncer avoir réalisé des ventes de 6,22 milliards de dollars (4,8 milliards d'euros) sur les trois derniers mois de 2006. Un chiffre d'affaires supérieur de près de un quart à celui affiché un an plus tôt à la même époque. Et tout ca graêce à l'envol de 30 % des prix du métal sur la période. Le groupe basé à Montréal a enregistré 422 millions de dollars (327 millions d'euros) de bénéfices nets sur la période. L'an dernier les charges liées à la fermeture de plusieurs usines avaient forcé le groupe à publier des pertes sur la même période. Le résultat d'exploitation est passé de 205 à 406 millions de dollars (315 millions d'euros) en un an.

Sur l'ensemble de l'année 2006, le groupe canadien a multiplié par treize son bénéfice net, à 1,786 milliard de dollars (1,38 milliard d'euros), son chiffre d'affaires progressant de 16 % à 23,641 milliards (18,3 milliards d'euros). En 2005, Alcan avait divisé par deux son bénéfice en raison d'importantes charges pour restructurations, avec la fermeture des fonderies de Lannemezan en France et de Steg en Suisse ainsi que la réorganisation de ses activités d'emballage en Europe.

Richard Evans, le PDG du groupe a indiqué vouloir dépenser 1,8 milliard de dollars au Québec afin de permettre aux unités locales de production d'accroître leurs volume de 450.000 tonnes. Selon ce dernier la croissance de la production mondiale d'aluminium (7,8 %) devrait dépasser celle de la demande (6,7 %) en 2007. Le monde devrait ainsi produire 200.000 tonnes d'aluminium de plus que n'en requérra l'économie mondiale, faisant oublier le déficit de 160.000 tonnes connu l'an dernier et à l'origine de l'envol des cours.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :