La BCE et la Fed continuent d'être très actives sur les marchés

La Réserve fédérale américaine et la Banque centrale européenne multiplient les appels d'offres pour apporter des liquidités sur le marché tout en veillant à absorber les excès au jour le jour.

En ce moment, sur le marché, ce sont bien les banques centrales qui mènent la danse, à commencer par la Fed (Réserve fédérale américaine), et la BCE (Banque centrale européenne), dans la droite ligne de leur annonce de la semaine dernière (le 12 décembre avec la Banque d'Angleterre, la Banque du Canada et la Banque nationale suisse) d'une intervention concertée pour tenter de calmer à la fois le marché monétaire, tendu à cause de la crise du crédit, ce qui freine les échanges interbancaires, mais aussi celui des devises et celui des matières premières, notamment celui du pétrole, étroitement corrélé aux variations du dollar.

Ainis, la Fed a annoncé ce mercredi avoir adjugé pour 20 milliards de dollars de fonds à 28 jours, opération sur le marché monétaire effectuée au taux de 4,65%, soit entre le taux directeur de la Réserve fédérale (4,25%) et celui du taux d'escompte (4,75%) auquel les banques se refinancent auprès de la Fed. La demande a été bien supérieure à l'offre puisque au total 93 banques avaient demandé 61,553 milliards de dollars. Elles recevront leur argent le 20 décembre et devront le rembourser le 17 janvier.

Mais l'opération de la Fed pâlit en comparaison de celle lancée lundi par la BCE, qui avait inondé les marchés en mettant près de 350 milliards d'euros de liquidités à la disposition des banques à un taux très avantageux.

De son côté, la BCE, après son opération de lundi, mettant sur le marché près de 350 milliards d'euros à un taux de 4,21% (contre un taux de marché alors de quelque 4,9%), a lancé comme prévu en coopération avec la Fed, ce mercredi, un appel d'offres à 35 jours pour l'allocation de 10 milliards de dollars. Résultat attendu le 21 décembre (et non le 24 décembre comme annoncé initialement) avec versement des fonds le 27 décembre et remboursement le 31 janvier.

Mais la BCE travaille aussi à maintenir les équilibres sur les taux au jour le jour. Elle a annoncé ce mercredi avoir absorbé 133,61 milliards d'euros de liquidités via un appel d'offres rapide sur un jour à 4%, son taux directeur. Elle avait offert de récupérer jusqu'à 150 milliards.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.