Le centre d'appels européens de Peugeot délocalisé au Portugal et en Tunisie

Les appels de clients de Peugeot émanant de sept pays européens, qui aboutissaient jusqu'à présent à Lyon, chez le sous-traitant Teleperformance, vont être transférés vers le Portugal et la Tunisie.

Peugeot délocalise son centre d'appels européens vers le Portugal et la Tunisie.

Les 120 salariés du centre d'appels concerné, situé dans le VIIe arrondissement de Lyon, pourraient être pour partie accueillis dans un autre centre lyonnais de Teleperformance, dans le IIIe arrondissement, selon une source syndicale. Mais ces salariés parlent plusieurs langues et sont plus qualifiés, risquant d'être sous-employés, redoute la même source.

Peugeot justifie son nouveau contrat passé avec Teleperformance, pour un coût moindre, par le fait que le centre reçoit de moins en moins d'appels. Les opérateurs de ces centres répondent aussi bien à des demandes de renseignement sur des modèles de voiture suite à des campagnes marketing, qu'à des demandes d'essais de voiture ou autres questions.

La moyenne mensuelle des appels, qui était de 35.000 en 2003, est tombée à 25.000 en 2007. Le nombre de mails que traitaient les employés chaque mois a, lui, augmenté de 6.600 en 2003 à 8.600 en 2007, mais ils ne compensent pas la baisse du nombre d'appels.

"Teleperformance a fait ses propres choix en transférant l'activité au Portugal et en Tunisie, nous faisons confiance à notre prestataire", justifie un porte-parole de Peugeot. "C'est une décision commune", glisse une source de Teleperformance, sans davantage de commentaire.

L'activité au Portugal, où aboutiront les appels du Portugal même, d'Italie, d'Allemagne, des Pays-Bas, de Belgique et d'Espagne, débutera fin décembre prochain. Les appels francophones (40% des contacts) seront traités en Tunisie à compter du printemps 2008.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.