Renault poursuit sa descente aux enfers

 |   |  311  mots
Le marché automobile européen dans son ensemble a reculé de 2,5% le mois dernier. Mais Renault a vu ses ventes chuter de 12,1%. Sur un an, le constructeur français a perdu un point de part de marché. A l'inverse, Toyota rafle la mise.

Après la légère progression de 1,1% sur un an observée au mois de janvier, les ventes d'automobiles en Europe ont rechuté en février. Selon les chiffres publiés ce matin par l'Association des constructeurs européens d'automobiles, les immatriculations de voitures neuves ont reculé de 2,5% le mois dernier. Sur l'ensemble des deux premiers mois de l'année, les ventes enregistrent un léger recul de 0,3% sur un an.

En février, les ventes se sont établies à 1.083.811 véhicules dans les 28 pays passés en revue: les 27 membres de l'Union européenne sauf Chypre et Malte, avec en plus la Norvège, l'Islande et la Suisse. Dans l'Union européenne seule (y compris, pour la première fois, la Bulgarie et la Roumanie), les immatriculations ont reculé le mois dernier de 2,8%.

Dans ce contexte morose, tous les constructeurs ne sont pas logés à même enseigne: Toyota, une fois de plus, a fait des étincelles, avec une envolée de 13,1% de ses ventes. Sur les deux premiers mois de l'année, le constructeur japonais enregistre une croissance de 17,4%...

En sens inverse, Renault voit ses ventes chuter lourdement de 12,1%. L'autre constructeur français, le groupe PSA, fait un peu moins mal, mais recule tout de même de 4,9%, faisant nettement moins bien que le marché. Autant dire que les deux groupes français ne sont toujours pas sortis de leurs difficultés. Leurs parts de marché continuent d'ailleurs à reculer, PSA passant de 14,8% il y a un an à 14,4% le mois denier, tandis que Renault perd un point de part de marché, tombant de 9,9 à 8,9%.

Globalement, tous les grands marchés européens ont reculé le mois dernier, sauf l'Italie dont les ventes ont crû de 5,7% Mais l'Allemagne a vu ses immatriculations chuter de 14,1%, suite à la hausse de 3 points de la TVA le 1er janvier. En France, le recul a été de 1,8%.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :