Nike rassure sur ses perspectives de commandes

A la peine en Europe depuis un an, le numéro un mondial des équipements sportifs a vu ses ventes croître sur le Vieux continent de 15% au troisième trimestre. A l'inverse sur son premier marché, les Etats-Unis, la croissance a été très molle (à peine 2%). L'annonce d'un bénéfice net trimestriel en augmentation de 8% et de prises de commandes à venir en hausse de 9% a été bien accueillie par Wall Street.

Nike peut dire merci à l'Europe. Le fabricant américain d'articles de sport a publié jeudi soir après la clôture de Wall Street une hausse de près de 8% de son bénéfice net trimestriel, un résultat supérieur aux attentes. L'embellie constatée sur le marché européen a permis de compenser des performances décevantes aux Etats-Unis.

Le groupe américain, numéro un mondial des équipements sportifs, a en outre fait état d'une croissance de 9% de ses commandes livrables de mars à juillet, ont noté des analystes. Ce chiffre n'était que de 2,9% il y a un an.
"Les prises de commandes de l'ensemble du groupe sont très bonnes", a estimé John Shanley, de Susquehanna Financial Group, cité par l'Agence France Presse (AFP). Ces bonnes nouvelles ont soutenu le titre Nike dans les échanges hors séance, l'action gagnant en effet près de 1% après la publication des résultats.

Le groupe a réalisé sur le troisième trimestre de son exercice un bénéfice net de 350,8 millions de dollars, soit 1,37 dollar par action, contre 325,8 millions (1,24 dollar/action) un an plus tôt. Son chiffre d'affaires, de son côté, s'est établi à 3,9 milliards. Les analystes tablaient en moyenne sur un bénéfice par action de 1,33 dollar hors exceptionnels, selon Reuters Estimates, et de 1,36 dollar au total.

Pour le quatrième trimestre comme pour l'ensemble de l'exercice, Nike vise une hausse un peu inférieure à 10% de ses ventes, a précisé le directeur financier, Don Blair, lors d'une téléconférence avec des analystes. Les marges brutes, elles, devraient être égales ou légèrement inférieures à leur niveau de l'an dernier, a-t-il ajouté. Elles ont progressé au troisième trimestre.

Sur le troisième trimestre de l'exercice en cours, des taux de change favorables ont contribué à hauteur de trois points à la croissance du chiffre d'affaires, précise le groupe dans son communiqué. Un bémol toutefois: les ventes décevantes aux Etats-Unis, premier marché du groupe/ Outre-Atltanique, la croissance n'a en effet pas dépassé 2% pour les chaussures et 1% pour le textile. A l'inverse, en Europe la surprise est bonne: alors que la croissance peinait depuis un an, le chiffre d'affaires y a effectué un bond de 15%. Enfin, en Asie-Pacifique, la croissance a été de 11%.

Nike a décidé d'ouvrir 100 nouveaux magasins à son enseigne dans le monde, dans l'espoir de compenser les difficultés de ses deux principaux clients, Foot Locker et Finish Line. Le groupe de Beaverton (Oregon) s'est fixé pour objectif d'atteindre un chiffre d'affaires annuel de 23 milliards de dollars d'ici l'exercice 2011.

Le chiffre d'affaires des autres activités de Nike, comme les marques Converse, Hurley et Exeter Brands, a crû de 15%.

Alors que des rumeurs de reprise d'Adidas par Nike circulaient ces derniers jours, le groupe n'y a fait aucune allusion dans son communiqué.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.