Rémy Cointreau : stabilité de la marge opérationnelle au premier semestre

Le groupe de spiritueux a dégagé au premier semestre de son exercice (clos au 30 septembre) un bénéfice opérationnel courant de 65,6 millions pour un chiffre d'affaires de 374,4 millions, faisant ressortir une marge opérationnelle stable à 17,5%.

Rémy Cointreau dévoile ce mardi les résultats du premier semestre de son exercice 2007/2008, à savoir l'activité réalisée entre avril et septembre. Le groupe de spiritueux a dégagé un chiffre d'affaires de 374,4 millions d'euros sur la période, en croissance de 5,7% en données publiées et de 9,8% en organique.

Le résultat opérationnel courant, à 65,6 millions, progresse de 5,9% en données publiées et de 12,7% à change et périmètre constants. Le résultat des activités poursuivies ressort à 37 millions après impôts (+8,8%). Le bénéfice net s'élève à 38,1 millions contre 75,7 millions un an avant, du fait de moindres plus-values de cessions. Les cessions l'an dernier avaient apporté un résultat net de 42 millions alors que cette année elles ne contribuent que pour 1,1 million. De fait le résultat net annoncé de 38,1 millions est un peu meilleur qu'attendu par le consensus Bloomberg qui misait sur un profit de 36,1 millions.

Par activité, le cognac a vu ses ventes progresser de 13% et son résultat opérationnel de 12,8% à 40 millions. Les liqueurs améliorent également leur rentabilité: leurs ventes ont progressé de 4,9% et leurs résultats de 14%. Seul le champagne enregistre un retrait sur six mois de son résultat pour des ventes en hausse de 14,8%. Mais sur l'ensemble de l'exercice le groupe prévoit une augmentation de 30% du résultat opérationnel de cette branche.

"Les performances de ce premier semestre s'inscrivent dans l'objectif d'une croissance organique significative de la rentabilité opérationnelle pour l'exercice clôturant au 31 mars 2008", conclut la direction dans son communiqué.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.