Crise du "subprime" : les banques américaines ont provisionné pour 16,6 milliards de dollars au troisième trimestre

Selon un premier bilan de l'agence fédérale américaine FDIC, le montant des provisions passées dans les comptes des banques américaines au troisième trimestre ont plus que doublé sur un an pour atteindre un record depuis la crise financière de 1987. Les bénéfices du secteur bancaire américain ont également chuté de 24,7% sur la même période.

Les premiers bilans de la crise du subprime commencent à tomber, et ils ne sont pas bons. Selon un rapport de l'agence fédérale FDIC, les provisions passées dans les comptes des banques américaines au troisième trimestre à cause de la crise du crédit ont plus que doublé sur un an, passant de 7,5 à 16,6 milliards de dollars, soit un record depuis la crise financière de 1987.

Quant aux bénéfices nets de l'ensemble du secteur bancaire américain, ils sont passés sous la barre symbolique des 30 milliards de dollars, à 28,7 milliards, soit une baisse de près de 25% sur un an. Il s'agit du plus bas niveau pour le secteur depuis le quatrième trimestre 2002.

Ce déclin des bénéfices est attribué par la FDIC à une hausse des coûts - provisions incluses - combinés à de plus faibles revenus, à la suite de l'effondrement du marché des prêts hypothécaires. La FDIC note par ailleurs une augmentation du nombre de crédits non honorés dans la plupart des catégories de prêts, au-delà des prêts hypothécaires.

"Pour l'avenir, les perspectives du secteur dépendent de la gravité du tassement dans l'immobilier et dans quelle mesure il se répercutera sur l'ensemble de l'économie", déclare la présidente du FDIC Sheila Bair.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.