L'Allemagne pourrait relever sa prévision de croissance pour 2007

 |   |  312  mots
Berlin tablerait sur une hausse du PIB à 2,5% cette année plutôt que 2,3%, notamment grâce à des exportations et une croissance au troisième trimestre solides. L'Allemagne revoit par ailleurs à la baisse sa prévision de déficit pour son budget fédéral en 2007.

L'Allemagne s'apprête à réviser en hausse sa prévision de croissance pour 2007, à 2,5% contre 2,3% actuellement, grâce à la bonne santé des exportations et à une croissance solide au troisième trimestre, affirme l'hebdomadaire Der Spiegel à paraître lundi. Pour 2008 en revanche, le gouvernement a revu à la baisse ses prévisions, à 2% au lieu de 2,4%, ajoute l'hebdomadaire, dont les chiffres correspondent sur ce point à ceux déjà évoqués ces dernières semaines dans la presse allemande. Berlin communiquera le 25 octobre une version actualisée de ses prévisions officielles de croissance.

Par ailleurs, Berlin a abaissé à 14 milliards d'euros, au lieu des 19,6 milliards initialement prévus, sa prévision de déficit pour son budget fédéral 2007, et ce en raison d'une hausse des rentrées fiscales due à la bonne conjoncture, a annoncé samedi un porte-parole du ministère des Finances. Ce déficit aurait pu être encore moindre, mais le gouvernement, profitant de la conjoncture favorable, a décidé de reporter à plus tard l'inscription dans ses comptes de recettes de privatisation, a précisé ce porte-parole. Ces nouvelles prévisions doivent encore être avalisées par le gouvernement, qui doit plancher mercredi sur la loi de finances rectificative.

Selon Der Spiegel à paraître lundi, le report sur des exercices futurs des recettes de privatisation doit permettre au ministre des Finances, Peer Steibrück, de présenter à l'avenir un budget fédéral à l'équilibre, même en cas de renversement de conjoncture. Les chiffres évoqués samedi par le porte-parole du ministère ne concernent que le budget de l'Etat fédéral, et non pas le budget public global de l'Allemagne, qui comprend également les comptes des Etats régionaux, des communes et des caisses d'assurance sociale. Ce budget global, seul pris en compte dans le pacte de stabilité européen, devrait être proche de l'équilibre dès cette année.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :