British Airways condamné à 400 millions d'euros d'amendes pour entente illicite

 |   |  257  mots
La compagnie British Airways a été condamnée ce mercredi par les autorités britanniques et américaines à payer 270 millions de livres (400 millions d'euros) pour entente illicite.

British Airways a été condamnée, ce mercredi, par la justice britannique et américaine pour entente illicite sur les prix. L'Office of Fair Trading (OFT), chargé de réprimer les fraudes au Royaume-Uni, a ainsi condamné la compagnie aérienne à payer une amende de 121,5 millions de livres (180 millions d'euros) après avoir admis, en mai dernier, s'être entendue avec son concurrent Virgin Atlantic sur le montant des surcharges de tarifs liées au carburant.

Le département américain à la Justice a de son côté condamné British Airways à une amende de 300 millions de dollars (219 millions d'euros), "pour s'être entendue de façon illégale sur les prix des vols passagers et fret". Cette amende, la plus importante dans l'histoire de la compagnie, aurait cependant pu être plus lourde si elle n'avait pas plaidé coupable.

British Airways et Virgin Atlantic étaient poursuivies pour s'être consultées à plusieurs reprises entre août 2004 et janvier 2006, avant de porter de 5 livres à 60 livres par billet la surcharge liée à la hausse des prix du carburant. Virgin Atlantic n'encourt pour sa part aucune amende de la part de l'OFT, car elle a obtenu l'immunité en étant la première à coopérer avec cet organisme.

Au total, la troisième compagnie européenne a donc écopé de 400 millions d'euros (270 millions de livres) d'amende ce mercredi. British Airways avait provisionné 350 millions de livres en vue de ces condamnations attendues. Plusieurs enquêtes ont également été ouvertes en Europe, au Canada, en Australie, en Afrique du Sud et en Nouvelle-Zélande.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :