RIM profite des ventes très soutenues du BlackBerry

 |  | 348 mots
Lecture 2 min.
RIM, fabricant du BlackBerry, a vu son bénéfice plus que doubler au troisième trimestre à 370,5 millions de dollars. Son téléphone multifonctions, grand concurrent de l'iPhone d'Apple, avoisine les douze millions d'abonnés dans le monde.

L'arrivée sur le marché il y a quelques mois maintenant de l'iPhone d'Apple ne semble pas trop affecter la bonne marche des affaires du groupe canadien Research in Motion (RIM), fabricant du téléphone multifonctions BlackBerry. RIM a annoncé jeudi soir après la clôture des marchés un bénéfice net de 370,5 millions de dollars américains pour son troisième trimestre, soit plus du double par rapport à la même période l'an dernier.

Le bénéfice par action du groupe phare des télécoms canadiens avec Nortel est ressorti à 0,65 dollar, contre 0,31 dollar au troisième trimestre l'an dernier. Le géant canadien a aussi doublé sur un an son chiffre d'affaires qui a atteint 1,67 milliard de dollars pour le trimestre clos le premier décembre.

"Les performances de RIM au troisième trimestre ont été solides grâce à de bonnes ventes des produits et services BlackBerry...", s'est félicité le co-PDG du groupe, Jim Balsillie, précisant que les ventes en cette saison des fêtes de Noël étaient "excellentes". Le téléphone multifonctions BlackBerry - qui représente les 3/4 du chiffre d'affaires du groupe - plébiscité par les cadres dans les entreprises, avoisine les douze millions d'abonnés, précise le groupe dans un communiqué.

RIM table sur des ventes qui devraient osciller entre 1,80 et 1,87 milliard de dollars au quatrième trimestre, indique sans autre détail le groupe dans son communiqué.

Etabli à Waterloo, dans le sud de la province d'Ontario, Research in Motion a enregistré une forte progression de sa capitalisation boursière au cours de la dernière année. L'action RIM avait commencé l'année légèrement au-dessus des 50 dollars, pour dépasser les 120 dollars cet automne. Le titre s'est depuis replié, mais a toute de même clôturé la séance de jeudi en hausse de 4,3% à 106,5 dollars canadiens (autant en dollars US). A 57 milliards de dollars, la capitalisation boursière de RIM est la deuxième la plus importante au Canada derrière celle de la Banque Royale (RBC).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :