Projet de fusion à 8 milliards d'euros dans l'énergie en Australie

 |   |  258  mots
Le groupe australien AGL Energy a approché son compatriote Origin Energy en vue d'une éventuelle fusion. Le, montant de l'opération avoisinerait 13 milliards de dollars australiens soit 7,8 milliards d'euros .Elle créerait le premier distributeur de gaz naturel et d'électricité d'Australie. Mais les autorités australiennes de la concurrence pourraient émettre des réserves.

Le groupe australien AGL Energya annoncé ce jeudi avoir approché son compatriote Origin Energy en vue d'une éventuelle fusion, dont le montant avoisinerait 13 milliards de dollars australiens soit 7,8 milliards d'euros. Elle créerait le premier distributeur de gaz naturel et d'électricité d'Australie.

Pour les analystes, une fusion des deux compagnies permettrait d'importantes réductions de coûts mais risquerait de se heurter à l'Australian Competition and Consumer Commission (AACC), la principale autorité de la concurrence dans le pays. Elle pourrait leur imposer des concessions et notamment des cessions rendant le projet nettement moins intéressant.

Un groupe formé par la fusion d'AGL et Origin détiendrait 49% du marché des clients particuliers sur la côte est de l'Australie, et même plus de deux tiers dans l'Etat de Victoria. Un groupe fusionné rassemblerait plus de six millions de clients et contrôlerait le premier producteur et distributeur d'électricité de Nouvelle-Zélande, Contact Energy, ainsi qu'un grand nombre de centrales électriques et de champs d'hydrocarbures en Australie.

En outre, Origin, qui souligne qu'il s'agit là d'une offre non sollicitée, n'a pas encore dit oui à l'offre d'AGL; Origin, présent dans la production de pétrole et de gaz, a une capitalisation boursière d'environ 7,3 milliards de dollars australiens, supérieure à celle d'AGL, qui avoisine six milliards.

AGL a cédé en octobre pour six milliards de dollars australiens d'infrastructures à Alinta. De son côté, Origin a racheté en novembre les activités de production d'électricité de l'Etat du Queensland pour plus de 1,2 milliard de dollars australiens.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :