Reportage vécu sur les débuts de l'iPhone en France

C'est parti! Le fameux téléphone d'Apple est officiellement en vente ce jeudi en France via les 700 boutiques Orange, l'opérateur mobile de France Télécom. Mais le lancement avait en réalité lieu mercredi soir grâce à l'ouverture en avant-première de douze boutiques. Plusieurs milliers de fans ont ainsi déjà pu se procurer l'appareil après plusieurs heures d'attente. L'opérateur ambitionne de vendre 100.000 iPhones d'ici la fin de l'année et plus de 400.000 en 2008.

29 novembre: une date inscrite dans les agendas de certains depuis bien longtemps. L'iPhone, le célèbre téléphone multimédia d'Apple, a débarqué. Les Français peuvent l'acheter à partir de ce jeudi dans les boutiques Orange, l'heureux opérateur ayant obtenu l'exclusivité pour la France. Mais les fans les plus inconditionnels de la marque à la pomme ont déjà pu mettre la main dessus mercredi soir. En effet, opération marketing et médiatique oblige, Orange avait annoncé il y a quelques jours l'ouverture en avant première de douze boutiques réparties dans douze grandes villes françaises (Bordeaux, Nantes, Lyon,...) spécialement ouvertes pour l'iPhone dès 18h30 jusqu'à 2h30 du matin. Une information qui n'est pas tombée dans l'oreille d'un sourd....

Sur les Champs-Elysées, où Orange inaugurait son dernier magasin, près de 2.000 personnes ont sagement fait la queue dehors en attendant de pouvoir rentrer, cinq par cinq, et être les premiers à acquérir l'iPhone, objet de toutes les convoitises avec son écran tactile révolutionnaire. Philippe, 25 ans, était le tout premier client français. Super motivé, il a déclaré être arrivé à 9h30 le matin. Didier Lombard, le président de France Télécom, lui a ouvert les portes à 18h pile, une demi-heure avant l'ouverture prévue. Mais la file d'attente avait réellement commencé à se former dès 15h.

Matthieu, 23 ans est arrivé vers 16h. Plus de deux heures et demi plus tard, il est proche de l'entrée. "C'est mon cadeau de Noël", avoue-t-il. Déjà abonné Orange, il sait qu'il repartira avec le téléphone convoité assorti de l'abonnement le moins cher. Juste devant lui, une femme de 53 ans attend elle aussi depuis plus de deux heures. Vrai fan des produits Apple, elle affirme: "je dois avoir toute la gamme et j'attends l'iPhone avec impatience depuis plus d'un an". Abonnée à un autre opérateur, elle n'hésite pas à changer pour avoir son iPhone. "Mes enfants aussi sont des fans et pendant que je fais la queue à Paris, ils la font à Bordeaux!", ajoute-t-elle. Quant au budget, non négligeable, que le téléphone nécessite - 399 euros avec abonnement - elle a constitué une tirelire depuis cinq mois.

Beaucoup plus loin dans la queue, Aksam et Pierre-Edouard, tous les deux étudiants, sont venus ensemble; l'un pour acheter le téléphone; l'autre juste pour le voir en attendant qu'un de ses amis lui en rapporte un des Etats-Unis, moins cher grâce au dollar faible, qu'il débloquera ensuite. Et puis encore bien plus loin, Jérôme, 14 ans. "J'économise depuis quatre mois pour m'acheter l'iPhone. J'espère qu'il en restera un pour moi". Sa maman l'accompagne notamment parce que sa carte bancaire, seul moyen de paiement accepté, est indispensable.

Selon Orange, plus d'une heure après l'ouverture de la boutique environ 200 combinés avaient été vendus et le groupe s'attendait encore à écouler environ 2.000 exemplaires dans la soirée. L'iPhone est vendu au prix de 749 euros "débloqué" et hors forfait. "Nu", c'est à dire sans forfait, le téléphone d'Apple sera vendu en fait 649 euros, auxquels s'ajouteront 100 euros pour le déblocage permettant d'utiliser d'autres opérateurs, précise Orange dans un communiqué. Le déblocage sera payant pendant six mois puis gratuit. Pour les personnes déjà clientes de l'opérateur français et qui ne souhaitent pas un des quatre forfaits proposés avec le nouvel appareil multimédia, l'iPhone sera accessible au prix de 549 euros. Avec un forfait "Orange pour iPhone", l'appareil passe à 399 euros.

Orange a annoncé par ailleurs que les quatre nouveaux abonnements proposés s'étalent de 49 euros (deux heures de communications) à 119 euros (8 heures) par mois, avec deux forfaits intermédiaires à 59 (3 heures) et 79 euros (5 heures). Ces prix s'entendent pour un engagement de 24 mois. Pour un contrat d'un an, les tarifs sont augmentés de 4,50 euros par mois.

Ces forfaits permettent l'accès à Internet, l'échange de mails et des connexions wifi (Internet sans fil) aux bornes d'Orange en quasi illimité. Ils donnent également "un accès à la Messagerie Vocale Visuelle (en première mondiale avec l'iPhone) permettant aux clients de visualiser la liste de leurs messages vocaux" sur l'écran tactile de l'appareil et "de choisir l'ordre dans lequel ils souhaitent les écouter", précise encore Orange.

Pour Louis-Pierre Wenes, président d'Orange en France présent pour le lancement, l'excitation que suscite ce téléphone est justifiée: "sa facilité d'usage ainsi que l'aura de sa marque font que l'iPhone a une longueur d'avance. Vous aviez déjà vu avant des gens faire la queue pour acheter un téléphone?". Quant aux tentatives de quelques sites Internet de vendre l'iPhone en violant le contrat d'exclusivité passé entre Apple et Orange, il déclare que ce n'est pas le problème d'Orange mais celui d'Apple. Avant d'ajouter: "on ne joue pas dans la même cour, ils en vendront peut-être quelques centaines pendant que nous en vendrons plusieurs milliers".

Pendant ce temps-là, dehors, une trentaine de personnes manifestaient à l'appel du syndicat Sud France Télécom Orange pour protester contre le plan de suppressions de 22.000 emplois. "IPhone, mariage de la pomme et de l'orange. Pendant la noce (...), un emploi est supprimé toutes les heures", pouvait-on lire sur les tracts.

Lancé le 29 juin aux Etats-Unis, l'iPhone a été vendu à 1,4 million d'exemplaires en trois mois et Apple compte en vendre 10 millions d'ici à la fin 2008. En France, Orange compte bien en vendre près de 100.000 d'ici la fin de l'année, c'est à dire en un mois. Le rythme devrait s'accélérer dès le début de l'année prochaine.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.