Venezuela : la Bourse chute de 18,66% après l'annonce de nationalisations

 |   |  236  mots
L'annonce de la nationalisation des secteurs de l'électricité et de la téléphonie par le président vénézuélien Hugo Chavez a déplu aux investisseurs. La cotation des titres des firmes Electricidad de Caracas et de CANTV, la principale compagnie de télécommunications du pays, va rester suspendue au moins 48 heures.

La Bourse de Caracas s'est effondré mardi, perdant 18,66% de sa valeur à la clôture, après l'annonce par le président vénézuélien Hugo Chavez la veille de la nationalisation des secteurs de l'électricité et de la téléphonie.
Les actions de la firme privée Electricidad de Caracas, qui assure la fourniture d'électricité dans la capitale, ont chuté de 20% tandis que celles de CANTV, la principale compagnie de télécommunications, se sont effondrées avec un recul de 30,26%.

Les deux titres avaient été cotés une partie de la journée puis suspendus très rapidement en raison de la rapidité de leur chute. Les cotations de CANTV et Electricidad de Caracas seront d'ailleurs suspendues au moins 48 heures en raison de ces fortes chutes. A New-York, les actions du groupe CANTV dégringolaient également lourdement avec une perte de près de 26% de leur valeur. Créée par des capitaux privés en 1930, la firme vénézuélienne avait été nationalisée en 1950 puis re-privatisée en 1991 et contrôlée par le groupe américain Verizon Communications.

Sur le marché parallèle, le dollar a fait un bond de 600 bolivars par rapport à lundi avec un dollar à 4.100 bolivars. Le Venezuela maintient depuis février 2003 un contrôle des changes fixant le taux officiel à 2.120 bolivars, mais beaucoup de Vénézuéliens échangent leurs dollars sur le marché noir.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :