Record historique pour le plomb et l'étain

Les cours du plomb et de l'étain se sont envolés ce jeudi à Londres. Les spéculateurs profitent des craintes sur l'approvisionnement pour faire bouillir les prix.

Des métaux plus précieux que jamais. Après avoir légèrement décroché, le plomb et l'étain ont atteint des plus hauts historiques ce jeudi sur le London Metal Exchange. A 3 310 dollars, le prix d'une tonne de plomb a atteint sept fois le niveau affiché début 2005. Pour sa part, l'étain a grimpé à 15 700 dollars la tonne, soit une hausse de près de 10% en deux séances seulement.

Le marché est sous tension depuis des semaines. Dans un secteur où les besoins mondiaux sont de l'ordre de 8 millions de tonnes et devraient augmenter de 4% cette année, la crainte que l'offre ne puisse pas satisfaire la demande a fait monter les prix à des sommets historiques. Cerise sur le gâteau : l'explosion d'un haut fourneau du groupe américain Doe Run dans le Montana a causé l'interruption de la production de l'unité de raffinage.

Sur un marché convaincu que 2007 marquera la cinquième année de pénurie du plomb, les fonds d'investissement font "bouillir la marmite" comme l'a indiqué Williams Adams, analyste chez BaseMetals.com, à l'Agence France Presse (AFP). La bouffée d'air pourraient venir de l'ouverture de nouvelles mines qui permettraient "une hausse de 5% de la production cette année et, peut-être 10% l'an prochain", selon Stephen Briggs, expert des métaux officiant sur la salle de trading de la Société Générale.

Tout comme le plomb, l'étain est sur la pente ascendante. Et, les acteurs du marché devraient passer à l'achat : les problèmes de production en cours en Indonésie, deuxième producteur mondial d'étain, depuis octobre dernier commencent à se faire ressentir.

La police indonésienne a fermé, il y a 10 mois, des dizaines de hauts fourneaux illégaux situés dans la principale région productrice d'étain. Pour lutter contre les irrégularités, le gouvernement a décidé, en février, de délivrer des permis d'exporter aux seuls hauts fourneaux réglementaires. Conséquence directe : les prix sont montés en flèche et ont dépassé la barre des 15 000 dollars la tonne en avril. Selon les analystes, la situation pourrait faire basculer le marché de l'étain de l'équilibre à un déficit d'offre.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.