Bruxelles va encore durcir le ton face aux grands groupes d'énergie

 |   |  147  mots
La Commission européenne va dévoiler la semaine prochaine les conclusions trés critiques de l'enquête menée depuis seize mois sur le secteur énergétique. Elle veut lutter davantage contre le manque de concurrence dans ce marché.

Selon le Financial Times, la Commission européenne va dévoiler la semaine prochaine les conclusions trés critiques de l'enquête menée depuis seize mois par les services de la concurrence, sous l'autorité de la commissaire Neelie kroes, sur les questions d'énergie en Europe.

Elles devraient prévenir les grands groupes du secteur tels les allemands RWE et E.ON mais aussi l'italien Eni ou le français Gaz de France (en plein projet controversé de mariage avec Suez) que la Commission n'hésitera pas à utiliser tous ses pouvoirs pour lutter contre les entraves à la concurrence énergétique en Europe.

Bruxelles a particulièrement dans son collimateur les questions sur les fusions, les aides plus ou moins directes des Etats et les ententes illicites, estimant la concurrence encore insuffsante dans ce secteur qui serait encore marqué par le système antérieur des monopoles.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :