La low cost Ryanair va faire des économies

Malgré la progression du chiffre d'affaires et des bénéfices trimestriels, la célèbre compagnie aérienne irlandaise à bas prix et bas coût va réduire le nombre de ses vols. Avec à la clé de moindres revenus mais une meilleure rentabilité attendus.

La célèbre compagnie aérienne irlandaise à bas prix et bas coût ("low cost") Ryanair a annoncé ce mardi avoir enregistré une forte hausse de son bénéfice net au premier trimestre. Il a progressé de 20% à 138,9 millions d'euros.

Son chiffre d'affaires a parallèlement cru de 22% à 693 millions avec 12,6 millions de passagers.Mais c'est surtout du à des activités annexes comme les consommations à bord, les suppléments pour excés de bagage, les réservations de chambres d'hôtels ou les locations de voiture. Elles sont en hausse de 53% à 117 millions d'euros quand l'activité tirée de la seule vente de billets d'avions n'augmente que de 18% à 575,9 millions.

Pour lutter contre la stagnation du chiffre d'affaires par passager, Ryanair a décidé de réduire, de 40 à 33 le nombre d'avions opérant à Londres Stansted cet hiver, la fréquence sur certaines destinations, voire de les fermer temporairement. Avec ces mesures, la compagnie s'attend désormais à une croissance du nombre de passagers de 18% cet hiver, plutôt que les 24% précédemment estimés.
En conséquence, les perspectives restent "prudentes" pour l'année fiscale qui s'achèvera le 31 mars prochain.

La compagnie pense que le revenu par passager au deuxième trimestre sera en légère diminution, et qu'il baissera même de 5% à 10% par rapport à l'année dernière au deuxième semestre.

Mais grâce à ces économies, Ryanair revoit à la hausse sa prévision de bénéfice net pour cette année, à 10% contre une progression de 5% attendue jusque là.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.