Charles Milhaud gardera les rênes de l'Ecureuil jusqu'à la fin 2009

 |   |  264  mots
L'assemblée générale du groupe Caisse d'Epargne a porté l'âge des membres du directoire de 65 à 68 ans. Charles Milhaud, président du directoire de la Caisse nationale des Caisses d'Epargne, pourra même solliciter un troisième mandat.

Cette fois, c'est sûr. Charles Milhaud, président du directoire de la Caisse nationale des Caisses d'Epargne (CNCE), pourra rester à son poste jusqu'à la fin de son mandat, qui s'achèvera en décembre 2009. L'assemblée générale du groupe Caisse d'Epagne en a décidé ainsi. Pour ce faire, elle a modifié les statuts du groupe, une mesure en faveur de laquelle le conseil de surveillance de la CNCE s'était prononcé le 14 décembre.

A l'unanimité, l'assemblée générale a porté la limite d'âge des membres du directoire à 68 ans, contre 65 auparavant. Charles Milhaud aura donc même la possibilité de solliciter un troisième mandat mais devra laisser sa place en février 2011, lorsqu'il fêtera son soixante-huitième anniversaire.

Si l'assemblée générale a fait cette fleur à Charles Milhaud, c'est parce que le dirigeant, qui a effectué toute sa carrière au sein du groupe mutualiste, a hissé ce dernier au rang de grande banque universelle. Notamment grâce à la fusion avec les Banques Populaires à l'automne dernier.

Ce rapprochement a permis à L'Ecureuil de se doter du métier de banque d'investissement, qui lui faisait défaut. Et a débouché sur la création de Natixis, mis en Bourse en novembre. L'opération, qui portait sur la vente de 5,5 milliards d'euros de titres, aura attiré trois millions d'investisseurs particuliers environ. Au prix, il est vrai, d'un divorce avec la Caisses des dépôts et consignations, qui s'est désengagée du capital de la CNCE moyennant un chèque de sept milliards d'euros.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :