Résultats trimestriels en berne pour Kingfisher

Le distributeur britannique de bricolage voit son bénéfice reculer de 0,8% au troisième trimestre à 240,1 millions d'euros. Le groupe est confronté à un ralentissement de son marché notamment au Royaume-Uni.

Les difficultés se confirment pour Kingfisher. Le numéro un européen des magasins de bricolage et d'aménagement intérieur a annoncé ce jeudi une baisse de 0,8% de son bénéfice au troisième trimestre à 171,7 millions de livres sterling (240,1 millions d'euros), contre 173 millions un an plus plus tôt. Toutefois, ce résultat ressort en hausse par rapport aux estimations des analystes qui anticipaient en moyenne un bénéfice trimestriel de 168,1 millions de livres.

Le groupe britannique, propriétaire entre autres des enseignes B&Q, Castorama et Brico Dépôt, a vu son chiffre d'affaires augmenter de 7,4% à 2,41 milliards de livres (2,8 milliards d'euros) au troisième trimestre. Les ventes à surface comparable affichent une hausse de 1,9% au troisième trimestre après une progression de 4,3% sur le premier semestre, alors que le marché tablait sur une croissance de 2,4%. En particulier, les ventes de l'enseigne britannique B&Q ont baissé de 0,2% au troisième trimestre après une hausse de 2% sur le premier semestre.

"Nos activités à l'international, qui représentent plus de la moitié du chiffre d'affaires de Kingfisher, ont une nouvelle fois augmenté leur chiffre d'affaires et leurs bénéfices, tirées par des performances particulièrement bonnes en France et en Pologne", déclare dans un communiqué Peter Jackson, le président du groupe.

Mais la faiblesse du marché notamment au Royaume-Uni devrait encore s'accentuer au cours des prochains mois selon Kingfisher. En septembre déjà, le groupe avait averti s'attendre à une seconde partie de l'exercice plus difficile au Royaume-Uni.

Le secteur britannique du bricolage et de l'aménagement de la maison est confronté au ralentissement des dépenses des ménages dans ce domaine ainsi qu'à la baisse du marché immobilier après une série de hausses des taux d'intérêt de la Banque d'Angleterre.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.