RFF dénonce le mauvais état du réseau ferroviaire français

 |   |  230  mots
"Nous avons besoin que l'Etat prenne des décisions" car "acheter du matériel neuf est inutile si le train doit rouler au pas", a lancé Hubert du Mesnil, président de Réseau ferré de France (RFF).

Le réseau ferroviaire français, qui souffre d'un manque de moyens chronique, doit voir son système de financement réformé, a estimé lundi Hubert du Mesnil, président de Réseau ferré de France (RFF), propriétaire du réseau, qui demande au gouvernement des mesures en ce sens.

"Nous avons besoin que l'Etat prenne des décisions" car "acheter du matériel neuf est inutile si le train doit rouler au pas", a-t-il lancé devant la presse.
Le mauvais état du réseau français conduit en effet la SNCF à faire rouler ses trains au pas sur des centaines de kilomètres, ce que dénoncent régulièrement régions et usagers.

Le patron de RFF espère des décisions publiques "au premier semestre 2008" pour une mise en place en 2009, notamment sur une réforme des péages versés par les entreprises ferroviaires à RFF.
Ces propositions figurent dans un rapport de l'Inspection générale des finances remis récemment au secrétariat d'Etat aux Transports, a-t-on précisé chez RFF.
Actuellement, les péages versés à RFF ne suffisent pas à couvrir le coût de l'entretien des voies ferrées, a déploré Hubert du Mesnil même si la situation devrait s'équilibrer en 2008 dans le budget de RFF, avec 2,75 milliards de recettes pour les péages contre 2,7 milliards pour l'entretien courant.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :