Le chiffre d'affaires de Poweo bondit grâce à la hausse des prix de l'électricité

 |  | 803 mots
Lecture 4 min.
L'opérateur alternatif d'électricité et de gaz a enregistré au quatrième trimestre un chiffre d'affaires de 129,8 millions d'euros, en hausse de 67,1% sur un an. En 2007, le chiffre d'affaires est de 363 millions d'euros, plus que doublé. Poweo s'attend à réaliser au deuxième semestre 2007 un Ebitda légèrement positif,

Le fournisseur d'énergie alternatif Poweo a publié un chiffre d'affaires 2007 de 363 millions d'euros, en hausse de 48% par rapport à l'année précédente. L'opérateur alternatif d'électricité et de gaz, a vu ses ventes d'électricité bondir de 114,6% en 2007, à 318 millions d'euros. Les ventes de gaz ont progressé de 231,1% à 8,9 millions d'euros.

Au quatrième trimestre, Poweo a réalisé un chiffre d'affaires de 129,8 millions d'euros, en hausse de 67,1% sur un an. Le parc de sites clients actifs de Poweo en termes de fourniture d'énergie s'élevait à 91.431 sites au 31 décembre 2007, soit une progression de 13,8% sur l'année.

"Comme indiqué lors de la publication du chiffre d'affaires du troisième trimestre 2007, les prix de marché de l'électricité ont accéléré leur hausse en fin d'année, dans la foulée de la hausse des prix des matières premières énergétiques (gaz, charbon). Cette évolution a eu un impact favorable substantiel sur la valeur du portefeuille Energy Management, permettant de compenser intégralement les moins-values enregistrées au premier semestre 2007", explique Poweo dans un communiqué pour commenter la forte de hausse de son chiffre d'affaires.

"Depuis sa création, Poweo est en très forte croissance, et nous évoluons sur un secteur de 40 milliards d'euros", rappelle Charles Beigbeder, PDG du groupe, interrogé par La Tribune.fr.

Le groupe a également gagné du terrain sur les clients résidentiels. Il indique que depuis le début de l'exercice 2008, près de 13.000 nouveaux sites clients résidentiels ont confirmé leur souscription à l'une des offres de Poweo en électricité ou gaz. "Cela portera à près de 18.000 sites au 1er mars 2008 le cumul des sites basculés depuis l'ouverture du marché résidentiel le 1er juillet dernier", souligne Poweo, qui précise que le parc clients en fourniture d'énergie représente donc près de 110.000 sites actifs.

Poweo, dont le PDG confirme son objectif d'un million de clients fin 2010, a constaté un redressement des demandes de la part des particuliers, qui avaient été échaudés par le fait qu'il était impossible de retourner aux tarifs réglementés d'électricité une fois qu'un particulier les avaient quitté au profit des tarifs de marché. "Au 1er juillet 2007, lorsque le marché s'est ouvert, une sorte de psychose s'est créé", rappelle Charles Beigbeder. "A présent une loi permet aux clients de se rétracter et de revenir aux tarifs réglementés sous un certain délai. De nombreuses associations de consommateurs se sont félicitées de cette loi. De notre côté, nous avons constaté une accélération des souscriptions depuis lors", ajoute le PDG. Les souscriptions, qui étaient passées à une petite centaine par jour en raison de la "psychose" décrite par Charles Beigbeder, reprennent à présent un rythme de 300 par jour, selon le PDG.

Poweo compte renforcer sa force de vente directe au cours de l'exercice 2008 afin d'assurer la poursuite de la progression du rythme d'acquisitions de nouveaux sites clients, tant particuliers que professionnels.

Le groupe, qui veut assurer son autonomie énergétique avec la construction de centrales a indiqué que première centrale de type CCGT suit son cours à Pont-sur-Sambre (Nord). "Le calendrier de construction prévoit la réception des principales composantes de la centrale et notamment les turbines et la chaudière au cours du premier trimestre 2008, et le premier allumage pour la phase de test au troisième trimestre 2008", souligne le groupe.

"La mise en oeuvre de la centrale est en ligne avec le planning", explique Charles Beigbeder, qui indique que la turbine sera livrée lundi prochain, et allumée cet automne. Le PDG précise également que Poweo dispose de quatre sites d'éoliennes pour 41 MW. "Deux nouveaux sites sont en construction en 2008 de 12 MW", ajoute-t-il.

Côté perspectives, Poweo affiche sa confiance, malgré un premier semestre en perte. "Compte tenu des éléments d'activité évoqués précédemment, et en particulier de l'impact favorable sur le portefeuille Energy Management de la hausse des prix de marché de l'électricité au quatrième trimestre 2007, Poweo s'attend à réaliser au deuxième semestre 2007 un Ebitda (résultat d'exploitation avant amortissements, résultat financier et impôt sur les sociétés) légèrement positif, contre un Ebitda négatif de 19,8 millions euros au premier semestre 2007", conclut Poweo.

"Nous serons en perte nette en 2007, mais notre modèle est ainsi construit, car nous devons réaliser des dépenses avant que ces investissements génèrent des revenus", explique Charles Beigbeder. Poweo doit notamment financer les acquisitions de clients dont le coûts moyen sont de 40 à 50 euros. Charles Beigbeder, qui "veut "atteindre le point mort au plus vite", précise par ailleurs que le groupe dispose en tout état de cause des fonds propres suffisants pour assurer son développement à moyen terme.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :