Wall Street recule, plombé par les valeurs financières

Les places américaines ont débuté la semaine dans le rouge dans le sillage des valeurs financières. Le Dow Jones recule ainsi de 1,53% à 11.481 points, le Nasdaq perd 1,45% à 2.417 points et le S&P 500 cède 1,48% à 1.279 points.

Les places américaines ont débuté la semaine en nette baisse, plombées par un regain de méfiance à l'encontre du secteur financier. Les rumeurs sur une possible recapitalisation de Freddie Mac et de Fannie Mae et sur le montant des pertes que s'apprêterait à annoncer Lehman Brothers ont ravivé les inquiétudes des marchés.

Le Dow Jones recule ainsi de 1,53% à 11.481 points, le Nasdaq perd 1,45% à 2.417 points et le S&P 500 cède 1,48% à 1.279 points.

Les valeurs financières sont donc reparties très nettement dans le rouge ce lundi dans le sillage de Fannie Mae et Freddie Mac. Le Trésor américain (ministère des Finances) considérait comme de plus en plus probable une recapitalisation sur fonds publics des deux établissements de refinancement hypothécaires, qui ont affiché de très lourdes pertes au deuxième trimestre. Freddie Mac plonge de 24,96% à 4,39 dollars et Fannie Mae cède 22,25% à 6,15 dollars. Les deux titres sont au plus bas depuis 18 ans.

Lehman Brothers accuse également un fort repli. La banque d'affaires devrait dévoiler une lourde perte au troisième trimestre, pouvant aller jusqu'à 1,8 milliard de dollars. Lehman serait par ailleurs en négociation pour tenter de vendre pour 40 milliards de dollars d'actifs immobiliers et de titres adossés à des créances hypothécaires dans le but de renforcer son bilan. Le titre plonge de 7,05% à 15,03 dollars.

Les autres valeurs bancaires sont également mal orientées. A l'image de Merrill Lynch qui cède 5,90% à 24,74 dollars. Bank of America recule de 4,56% à 29,30 dollars, Morgan Stanley perd 3,16% à 39,59 dollars et Goldman Sachs est en baisse de 1,92% à 160,04 dollars. JPMorgan (-3,49% à 36,74 dollars), Citigroup (-1,93% à 18,19 dollars), Wachovia (-1,09% à 15,40 dollars) ou encore Washington Mutual (-7,47% à 4,21 dollars) sont également dans le rouge.

Seule UnionBanCal s'envole de 11,85% à 73,25 dollars. La banque japonaise Mitsubishi UFJ Financial Group a indiqué ce lundi que le conseil d'administration de sa filiale californienne avait approuvé son offre relevée de 17% sur le solde du capital. MUFJ propose 73,50 dollars par action, contre 63 dollars précédemment.

General Motors (GM) repart à la baisse, perdant 7,33% à 10,36 dollars. Le premier constructeur automobile américain a indiqué que le chinois Hunan Changfeng Motor n'avait pas souhaité prolonger les discussions au sujet d'une possible vente de la marque Hummer. Le constructeur indien Mahindra & Mahindra a déclaré de son côté qu'il n'était pas intéressé. GM cherche toujours à vendre Hummer pour se concentrer sur les voitures moins gourmandes en carburant afin de s'adapter à l'évolution du marché américain.

Take-Two Interactive recule fortement, de 4,39% à 23,75 dollars. L'éditeur de jeux vidéo, notamment de GTA IV, le plus gros succès de l'histoire du secteur, est toujours courtisé par son concurrent américain Electronic Arts (EA). Ce dernier a annoncé que son offre de rachat expirait ce lundi, expliquant qu'il ne serait plus possible d'intégrer Take-Two avant la saison cruciale des fêtes de fin d'année. EA cède pour sa part 1% à 47,76 dollars.

Hershey est également en chute libre et perd 9,39% à 37,71 dollars. Le confiseur américain a averti vendredi soir que son bénéfice net se situerait cette année dans le bas de sa fourchette initiale de prévisions. Le groupe a également revu à la baisse ses objectifs de ventes et de résultats pour 2009.

Le repli des cours du brut, qui ont cédé près d'un dollar ce lundi, ne profite pas aux valeurs pétrolières. Chevron recule de 1,26% à 83,19 dollars. La deuxième compagnie pétrolière américaine a par ailleurs annoncé vendredi soir qu'elle était prête à négocier un accord à l'amiable avec 30.000 plaignants équatoriens qui lui réclament jusqu'à 16 milliards de dollars pour dommages causés à l'environnement. Exxon cède de son côté 0,70% à 76,53 dollars.

Lowe's ouvre en légère hausse, de 0,16% à 24,54 dollars. Le deuxième groupe américain de magasins de bricolage et d'aménagement intérieur a publié ce lundi des résultats supérieurs aux attentes. Au deuxième trimestre, le groupe a réalisé un bénéfice net de 968 millions de dollars. Il a également revu à la hausse ses prévisions pour l'ensemble de l'exercice.

En revanche, son concurrent Home Depot recule: -2,07% à 26,96 dollars. Le numéro un mondial du secteur doit publier ce mardi ces résultats trimestriels et les analystes s'attendent à un bénéfice net de 61 cents par action, en baisse sous l'effet du ralentissement économique. Mais les résultats du groupe pourraient être inférieurs aux prévisions.

Enfin, le conglomérat General Electric (GE) progresse de 0,40% à 29,92 dollars après que son directeur général, Jeff Immelt, a confirmé ses prévisions de résultats pour le troisième trimestre. Par ailleurs, GE devrait conclure des opérations dans les services financiers afin d'assurer la croissance des bénéfices au cours des prochaines années.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.