La "liste noire" des établissements bancaires américains en difficultés s'allonge

Pas moins de 117 noms figurent sur la "liste noire" des établissements financiers en difficultés dressée par la FDIC, le régulateur américain. Un niveau record depuis 2003.

2 mn

La Federal Deposit Insurance Corporation (FDIC) a rendu public mardi soir sa "liste noire" des établissements bancaires en sérieuses difficultés. Elle s'est allongée, comprenant désormais 117 noms au deuxième trimestre, contre 90 au premier. Il s'agit du niveau le plus élevé depuis la mi-2003, selon la FDIC, l'agence gouvernementale qui assure les dépôts bancaires.

Le montant total des actifs détenus par les établissements concernés a bondi, passant de 26 à 78 milliards de dollars. Toutefois, aucune grande banque ne figure sur cette liste, malgré les inquiétudes des marchés sur l'avenir de certains établissements qui enregistrent mois après mois d'importantes dépréciations d'actifs.

Depuis le début de l'année, neuf banques régionales américaines ont fait faillite, notamment la banque californienne Indymac. La dernière en date est la Columbian Bank qui a été fermée vendredi dernier. Et la FDIC a déjà dit s'attendre à d'autres faillites de banques régionales.

Standart & Poor's abaisse de nouveau des notes secondaires de Fannie Mae et Freddie Mac

Nouvelle dégradation pour les géants du refinancement hypothécaire Fannie Mae et Freddie Mac. L'agence d'évaluation financière Standard & Poor's a de nouveau abaissé mardi soir certaines de leurs notes secondaires. La note accordée à leur dette subordonnée passe ainsi de "A-" à "BBB+" et celle accordée à leur dette préférentielle de "A-" à "BBB-", soit la plus faible note possible dans la catégorie des valeurs d'investissement. En revanche, Fannie Mae et Freddie Mac conservent leur note la plus importante, le "AAA" (la note maximale), accordée à leur dette non garantie, qui reflète le soutien de plus en plus explicite du gouvernement américain à ces deux entreprises, vitales pour le marché immobilier. Les notes abaissées mardi restent néanmoins sous surveillance, ce qui implique que l'agence de notation n'exclut pas de les abaisser encore. Elles le resteront "tant que les intentions du Trésor (américain) en matière d'assistance financière n'auront pas été clarifiées".

2 mn

Replay I Nantes zéro carbone

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.