La hausse du pétrole fait plonger US Airways et United Airlines dans le rouge au deuxième trimestre

 |   |  345  mots
Les deux géants de l'aviation américaine ont vu leurs comptes repasser dans le rouge au deuxième trimestre, plombés par l'inflation de leurs factures de carburant. United Airways et US Airways réduisent encore leurs capacités de vols et leurs effectifs.

US Airways et United Airlines ont annoncé ce mardi 22 juillet des pertes colossales. US Airways a perdu 567 millions de dollars au deuxième trimestre 2008, contre un bénéfice de 263 millions de dollars un an plus tôt. Son résultat a été affecté par 640 millions de charges exceptionnelles liées à la dépréciation des avions que la compagnie a retiré de sa flotte pour faire des économies. Et surtout, le groupe a vu sa facture de carburant gonfler de 65%, à 1,08 milliard, alors que son chiffre d'affaires n'a progressé que de 3,2%, à 3,25 milliards.

Face à la flambée des prix du pétrole, US Airways envisage désormais de réduire encore plus ses capacités. La compagnie envisage de réduire de 4% à 6% ses liaisons aux Etats-Unis et à l'international au quatrième trimestre de 2008, contre une réduction de l'ordre de 3%-5% prévue précédemment. L'effort sera plus important sur les lignes intérieures, alors que le ciel américain est un marché mature et saturé, avec une réduction des capacités de 6% à 8%. A l'international, où les lignes sont pourtant plus rentables, US Airways prévoit une réduction de seulement 1% à 3% de ses capacités. La compagnie n'a pas précisé si elle allait réduire ses effectifs. Le groupe emploie environ 35.000 personnes actuellement

A l'inverse, United Airlines, frappée par les mêmes difficultés, a annoncé le licenciement de 5.500 salariés en 2009 (55.000 salariés actuellement) en plus des 1.500 déjà annoncés. La compagnie a subi une perte de 2,7 milliards de dollars au deuxième trimestre 2008, contre un bénéfice net de 274 millions à la même période l'an passé. La hausse des prix du carburant est également pointée du doigt, ses dépenses dans ce poste ayant augmenté de 54% à 773 millions de dollars. United envisage désormais de réduire de 7,5 à 8,5% ses lignes en Amérique de Nord en 2008, puis de 12,5 à 13,5 % en 2009.

Autre conséquence, pour le voyageur cette fois, les deux compagnies vont intensifier les hausses tarifaires et les facturations de services supplémentaires comme la nourriture ou les bagages.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :