Imperial Tobacco met la main sur les Gauloises

 |   |  235  mots
Le cigarettier britannique Imperial Tobacco vient d'annoncer le succès de son OPA sur le franco-espagnol Altadis, propriétaire entre autres des Gauloises et des Gitanes. Imperial Tobacco indique en effet avoir obtenu 93,5% du capital de sa cible, selon un décompte provisoire.

Le résultat définitif de l'OPA, démarrée le 12 novembre et close le 18 janvier, ne sera pas connu avant le 25 janvier. Mais le groupe britannique de tabac peut d'ores et déjà s'enorgueillir de posséder 93,5% du capital du franco-espagnol Altadis, né en 1999 de la fusion du français Seita et de l'espagnol Tabacalera. Imperial Tobacco avait en effet conditionné le succès de son offre à l'obtention de 80% du capital du fabricant des Gauloises, Gitanes, Fortuna mais aussi des cigares Cohiba. La direction d'Altadis avait accepté l'offre d'Imperial Tobacco à 50 euros par action, en juillet dernier, après avoir rejeté deux précédentes approches à respectivement 45 puis 47 euros par titre.

Le rachat d'Altadis, numéro cinq, va permettre à Imperial Tobacco, quatrième groupe mondial de tabac, de tenir son rang dans un marché en pleine concentration en raison de l'érosion de leurs ventes liées aux législations antitabac. Au bout de deux ans et après une charge de restructuration de 470 millions d'euros, le fabricant britannique de cigarettes prévoit d'économiser 300 millions d'euros par an grâce à la baisse des coûts de production et des frais généraux.

Le portefeuille d'Altadis, dont les marques sont très populaires en France et en Espagne, viendra compléter celui d'Imperial Tobacco dont les principaux marchés sont le Royaume-Uni, l'Irlande et l'Allemagne avec ses marques JPS, Peter Stuyvesant ou encore Davidoff.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :