Les cours du pétrole dopés par le conflit entre le Venezuela et ExxonMobil

 |   |  248  mots
Les cours du brut étaient orientés à la hausse ce mercredi en Asie à 93,03 dollars stimulés par l'annonce de la suspension par la société pétrolière nationale vénézuélienne de ses relations commerciales avec le géant américain ExxonMobil.

Les cours du pétrole repartent à la hausse ce mercredi en Asie. Dans les échanges matinaux, le baril de "light sweet crude" pour livraison en mars gagnait 0,25 dollar à 93,03 dollars contre 92,78 dollars mardi soir à New York. Le Brent de la mer du Nord pour livraison en mars prenait 0,30 dollar à 93,16 dollars.

La société pétrolière nationale du Venezuela, PDVSA, a annoncé dans la nuit de mardi à mercredi la suspension de ses relations commerciales avec le géant américain ExxonMobil en l'accusant d'"actions de harcèlement juridico-économique". Les mesures préventives sollicitées par ExxonMobil devant des tribunaux britanniques et néerlandais pour geler jusqu'à 12 milliards de dollars d'actifs de PDVSA "ne correspondent pas à la solidité économique et financière de PDVSA, qui maintient des actifs pour 109 milliards de dollars", précise le communiqué de la compagnie vénézuélienne

En fin de semaine, ExxonMobil avait annoncé avoir obtenu ce "gel mondial" de la Haute cour à Londres, dans le cadre d'une demande de compensation pour son retrait du Venezuela il y a un an. Le président vénézuélien Hugo Chavez avait menacé ce week-end de "ne plus envoyer une goutte de pétrole vers l'empire des Etats-Unis" en réaction au recours d'ExxonMobil.

Selon Steve Rowles de CFC Seymour à Hong Kong, cité par l'Agence France Presse (AFP) une suspension des livraisons vers les Etats-Unis doperait temporairement les cours de l'or noir mais, selon lui, le Venezuela serait perdant sur le long terme.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :