Les instituts de conjoncture allemands tablent sur une bonne résistance de l'économie du pays

Selon eux, la robustesse de la conjoncture outre-Rhin ne doit pas se traduire par un dérapage des déficits des finances publiques ni par des hausses trop élevées des salaires.

L'Allemagne résiste pour l'instant au ralentissement économique venu des Etats-Unis. Pour autant, les grands instituts de conjoncture du pays lancent ce jeudi une mise en garde.

Selon eux, la robustesse de la conjoncture outre-Rhin ne doit pas se traduire par un dérapage des déficits des finances publiques ni par des hausses trop élevées des salaires. Une préoccupation que partage la BCE, la Banque centrale européenne.

Ces instituts de conjoncture allemands indiquent dans leur rapport de printemps qu'ils prévoient une hausse de 1,8% du produit intérieur brut du pays cette année et de 1,5% en moyenne d'ici à 2012. Le gouvernement ne table que sur 1,7% pour 2008.

Ces économistes prévoient également la poursuite de l'amélioration de la situation de l'emploi en Allemagne avec le passage dans les prochains mois sous la barre des trois millions de chômeurs. Leur nombre devrait notamment passer à 2,9 millions en moyenne en 2009, année où doivent intervenir les élections générales.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.