Après Toyota, Nissan augmente ses prix au Japon

 |   |  194  mots
A l'instar de Toyota, le constructeur automobile Nissan, allié du français Renault, augmente dès le 1er octobre le prix de ses véhicules commerciaux au Japon.

Le troisième constructeur automobile japonais Nissan annonce ce vendredi une augmentation des tarifs de quelques petits véhicules commerciaux au Japon, dans le sillage de son rival Toyota, pour compenser le surcoût des matières premières.

"La décision de modifier ces prix résulte des coûts croissants des matières premières, particulièrement de celui de l'acier", a expliqué Nissan dans un bref communiqué. Les prix de six modèles (dont les Civilian, Caravan et Vanette) vont ainsi être relevés le 1er octobre d'un pourcentage compris entre 1,3% et 2,9%, soit, selon les prix initiaux, une augmentation de 30.000 yens à 70.000 yens (190 à 440 euros).

Son concurrent, le premier constructeur automobile japonais Toyota a annoncé une mesure similaire lundi 18 août indiquant qu'il augmenterait le prix de quelques véhicules commerciaux mais pas tous, de peur d'affecter le marché automobile japonais. Nissan qui avait alors déjà considéré la question lui a donc emboîté le pas.

Les ventes de voitures au Japon souffrent de la flambée du prix des carburants et des multiples frais occasionnés par la possession d'une automobile particulière dans les grandes agglomérations de l'archipel.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :