Atos Origin au service des Jeux Olympiques

 |   |  681  mots
Du 8 au 24 août se tiendront les Jeux Olympiques (JO) de Pékin. Atos Origin, leur partenaire informatique, a pour mission de transmettre les informations en temps réel pour l'ensemble des épreuves et de gérer la logistique.

Les Jeux Olympiques (JO), véritable vitrine de luxe pour Atos Origin. La société française de services en ingénierie informatique intègre, gère et sécurise l'ensemble du vaste système informatique des JO qui permet de transmettre les résultats, les évènements et informations sur les athlètes aux téléspectateurs et aux médias du monde entier.

Pour Atos Origin, ce contrat avec le Comité International Olympique (CIO) est une garantie de crédibilité auprès de ses clients: "si nous sommes en mesure de relever le défi informatique du CIO pour plusieurs milliards de téléspectateurs, imaginez ce que nous pouvons faire pour nos clients". C'est aussi un contrat qui rapporte plusieurs centaines de millions d'euros.

Mais c'est aussi une énorme dose de travail. La société est le partenaire informatique mondial et le top sponsor des Jeux Olympiques depuis 2002. Elle a couvert les Jeux d'Athènes (Grèce) en 2004, de Turin (Italie) en 2006 et va couvrir ceux de Pékin (Chine) en 2008. Elle a étendu son contrat de partenariat en 2005 pour les Jeux de Vancouver (Canada) en 2010 et de Londres (Royaume-Uni) en 2012.

Chaque JO demande une infrastructure mise en place 5 ans avant le début officiel de l'évènement. Pendant 3 semaines, 4.000 personnes sont mobilisées. Pour ces JO de Pékin, 80% sont chinois ou parlent chinois. 10.000 ordinateurs sont mis à disposition avec 1.000 serveurs, 5.000 terminaux de systèmes de résultats, et 4.000 imprimantes. Le tout doit être d'une sécurité absolue pour éviter tout piratage de l'information ou des résultats sportifs. Cette année, deux difficultés s'ajoutent aux problèmes de logistique. Tout d'abord, l'espace. Les Jeux de Pékin se déroulent dans 7 villes hôtes très éloignées les unes des autres comme Hong Kong ou Qingdao. Le système informatique n'est donc pas centralisé que dans une ville, il faut des relais dans chaque site olympique. De plus, du design jusqu'à l'opération et au démontage du projet, tout doit être traduit en anglais et en chinois.

Atos Origin conçoit et intègre deux ensembles de systèmes des Jeux: les systèmes de gestion des Jeux (GMS) et les systèmes de diffusion de l'information (IDS)

Les GMS servent à gérer les accréditations. Ces pass, au nombre de 200.000, ont valeur de visas. Ils permettent de rentrer sur le territoire chinois. Atos Origin doit donc administrer avec une extrême prudence et sécurité ces données sensibles.

Ils ont aussi pour but de planifier les transports, d'administrer les inscriptions et qualifications, de concentrer les données des examens médicaux, d'organiser les arrivées, départs et protocole, et enfin de gérer le personnel (affectations aux postes, répartition des horaires, distribution des uniformes, ...).

Les IDS relaient en temps réel les résultats des compétitions et les informations sur les athlètes. Pour cela, INFO2008, un intranet, est mis à la disposition des journalistes accrédités et de la famille olympique. Un système d'information des commentateurs a également été mis en place. Il permet aux commentateurs de télévision de recevoir les informations en une fraction de seconde, où qu'ils se trouvent.

Grâce à un flux de données internet, les résultats sont transmis en temps réel sur le site internet officiels des Jeux. Et un flux de résultats permet aux agences de presse de recevoir les résultats des compétitions. Une base de données centralise et renvoie dans le monde toutes ces informations.

Pendant un an, tous les systèmes sont testés en laboratoires et le 8 août 2008 à 8h08 (heure locale) quoiqu'il se passe, les JO seront lancés, le système informatique devra donc suivre. C'est pourquoi, entre le 9 et 13 juin, une simulation complète a été réalisée avec un maximum de problèmes pour voir comment réagissent les experts. Cela a été un réel succès. Atos Origin est donc opérationnel. Il sera en opération totale dès vendredi 25 juillet.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :