L'Unedic prévoit une baisse du chômage moindre en 2008

 |   |  343  mots
Le régime d'assurance chômage table sur la création nette de 140.000 emplois cette année. Mais grâce à la baisse de la population active, le chômage devrait continuer à diminuer.

Le ralentissement de la croissance mondiale pèsera cette année sur les créations d'emplois et la diminution du chômage. Selon le régime d'assurance chômage, la baisse du nombre de demandeurs d'emploi sera moitié moindre en 2008 (-99.000 en catégorie 1) qu'en 2007 (-195.000). Par ailleurs, le nombre d'emplois qui devraient être créés cette année diminuerait dans les mêmes proportions: +140.000 dans le secteur privé contre 307.000 l'an dernier. L'Unedic, qui a publié mardi sa note trimestrielle de prévisions financières de l'assurance chômage, se fonde sur l'hypothèse d'une croissance de 1,6% du produit intérieur brut.

Le régime d'assurance chômage, auquel sont affiliés près de 17 millions de salariés, a terminé l'année 2007 avec un excédent de 3,519 milliards d'euros, légèrement supérieur à la dernière prévision remontant à octobre (3,196 millards d'euros). Cela ne permet pas à l'Unedic d'éponger le déficit accumulé avant 2005, mais de le ramener à 9,59 milliards d'euros au 31 décembre 3007. Pour cette année, l'Unedic prévoit un nouvel excédent courant de 4,602 milliards d'euros, et un déficit cumulé de près de 5 milliards d'euros.

L'Unedic doit se trouver un nouveau président dans les prochaines semaines. Le précédent, Michel de Virville, a démissionné à cause du scandale suscité par le parachute doré dont a bénéficié Denis Gautier-Sauvagnac, ex-président du l'UIMM, mis en examen pour abus de confiance. Alors que la renégociation de la convention assurance chômage, qui expire au 31 décembre, devait débuter au printemps, l'idée de son report à l'automne a été évoquée par les partenaires sociaux mardi.

L'affaire UIMM pèse également sur le projet de fusion Unedic-ANPE. Sa mise en oeuvre est suspendue à la désignation par le Medef de ses représentants au conseil d'administration de la nouvelle structure. Or Laurence Parisot a demandé une remise à plat de tous les mandats détenus par le Medef dans les organismes paritaires au niveau national. Une réunion du comité des mandats se tient vendredi.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :