Nouvelle journée morose sur les marchés boursiers, Paris perd 0,6%

 |   |  369  mots
Dans le sillage de Wall Street vendredi, les bourses asiatiques ont chuté de nouveau ce lundi et Paris termine en recul mais reste au dessus des 4800 points. Tokyo a plongé de 3,97% et Shanghai a dévissé de plus de 7%. La semaine s'annonce encore chargée sur les marchés avec notamment le discours de George Bush sur l'état de l'Union et la réunion de la Réserve Fédérale américaine.

Après une semaine très agitée sur les marchés, les bourses sont de nouveau mal orientées ce lundi. A Paris, le CAC40 qui a perdu plus de 2% en cours de journée a finalement limité la casse avec un recul de 0,61%, restant nettement au dessus des 4800 points, malgré de mauvais chiffres américains des ventes de logement neufs, au plus bas depuis treize ans.

En Asie, les places ont fortement reculé ce lundi. L'indice Nikkei de la Bourse de Tokyo a ainsi terminé la séance sur une forte chute de 3,97% à 13.087,91 points, sur fond de pessimisme persistant des investisseurs concernant l'économie mondiale. La baisse est encore plus forte pour Shanghai qui dévisse de 7,19% à 4.419,29 points à la clôture.

L'indice Hang Seng de la Bourse de Hong Kong a de son côté chuté de 4,3% à 24.053,61 points à la clôture, l'indice Kospi de la Bourse de Séoul a cédé 3,85%. La Bourse de Nouvelle-Zélande a perdu 0,51% et Manille 1,05%. La Bourse de Sydney était quant à elle fermée ce lundi en raison de fête nationale.

Pour les autres places asiatiques, le Sensex de Bombay reculait de 2,18% vers 10h et le Straits Times de Singapour de 3,94%, Kuala Lumpur cédait 1,77%, Jakarta 1,47% et Bangkok 1,65%.

Vendredi, Wall Street avait déjà fini en nette baisse, le Dow Jones reculant de 1,38% et le Nasdaq de 1,47%. A Paris, le CAC 40, après avoir passé la journée dans le vert, avait finalement fini en baisse de 0,76%.

La semaine s'annonce encore décisive pour les marchés avec notamment de nombreux événements économiques attendus ces prochains jours. Les investisseurs suivront notamment avec attention le discours du président américain George Bush sur l'Etat de l'Union, ainsi que les chiffres du chômage aux Etats-Unis, publiés vendredi.

La réunion de la Réserve Fédérale américaine sera également très attendue. La Fed doit décider d'une nouvelle baisse de ses taux, après son coup de force mardi dernier. La Banque centrale avait par surprise abaissé de trois quart de point ses taux pour tenter de rassurer les marchés après le lundi noir qui avait frappé l'ensemble des places boursières mondiales.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :