Richemont : l'Asie dope les ventes annuelles

Le numéro deux mondial du luxe a réalisé un chiffre d'affaires en hausse de 16% sur son exercice clos au 31 mars, à 5,301 milliards d'euros, porté par une croissance soutenue dans la région Asie-Pacifique.

Le groupe suisse Richemont, numéro deux mondial du luxe derrière LVMH, a réalisé un chiffre d'affaires en hausse de 16% sur son exercice clos au 31 mars, à 5,301 milliards d'euros. A taux de change courants, la hausse est de 10%. Le chiffre d'affaires annuel est meilleur que prévu par les analystes qui tablaient suer 5,236 milliards.

Le groupe a réalisé une croissance de 31% dans la région Asie-Pacifique, avec une envolée de ses ventes en Chine, précise le groupe dans son communiqué. La région compte désormais pour 25% du total des ventes de Richemont.

La croissance du produit des ventes a néanmoins été affectée par la faiblesse du dollar et du yen, note le groupe. Ainsi au Japon, les ventes au quatrième trimestre ont légèrement baissé par rapport à l'année précédente. Le pays représente 13% du total des ventes du groupe. En Europe, les ventes de Richemont ont augmenté de 14% à taux de change constants, et celles de la zone Amériques de 13% à taux de change constants (+3% à taux de change courants).

Les sept marques de montres que compte le groupe, dont IWC et Jeager-LeCoultre ont joui d'une forte demande dans toutes les régions, avec une croissance des ventes de 15%. La bijouterie réalise la deuxième performance, avec une croissance de 16% à taux constant, Cartier réalisant une bonne performance dans toutes les régions, selon le groupe.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.