Chute des ventes de voitures en Italie

Comme en Espagne, les immatriuclations ont été moroses dans la "botte" en août. Elles ont mieux résisté en France.

Les immatriculations de voitures neuves en Italie ont chuté de 26,42% en août sur un an, un nouveau fort coup de frein après une baisse de 10,9% en juillet et de 19% en juin, a annoncé lundi le ministère des Transports. Quelque 77.156 autos neuves ont été immatriculées le mois dernier contre 104.857 en août 2007.

Le groupe Fiat n'a pas résisté, contrairement au mois de juillet, et a vu ses ventes reculer de 23% par rapport à août 2007. En revanche, ses marques (Fiat, Lancia, Alfa Romeo, Ferrari, Maserati) ont connu une hausse de leur part de marché à 33,1% au total contre 31,7% un an plus tôt.

Sur les huit premiers mois de l'année, les immatriculations ont baissé de 12,04% en Italie par rapport à la même période de 2007. "Après huit baisses mensuelles consécutives et étant donné l'importance de la contraction, il ne subsiste plus de doutes sur la situation actuelle du marché automobile italien", note l'institut d'études CSP. "Une phase de crise a débuté" mais elle n'est "toutefois pas particulièrement dramatique", estime-t-il, rappelant que la comparaison s'effectue avec une année 2007 "record" et que cette phase commence après "une période exceptionnellement longue" de 11 années de fortes ventes.

Le coup de frein sur le marché italien n'est pas isolé en Europe. Le marché français a connu une baisse des ventes de voitures neuves de 7,1% en août tandis que les immatriculations de voitures neuves ont chuté de 41,3% au cours du même mois en Espagne, la baisse la plus importante depuis janvier 1993.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.