L'UMP prête à un enjeu national pour les prochaines municipales

 |  | 311 mots
"Nous pensons qu'il faut politiser ces élections" souligne Patrick Devedjian, le secrétaire général de l'UMP. "Nous ne voulons pas en faire une affaire purement locale et nous en tirerons les conséquences quand elles auront eu lieu."

Les élections municipales (et cantonales) qui se tiendront en mars prochain seront-elles un test national pour la popularité et l'efficacité du Chef de l'Etat et du gouvernement ? En théorie oui car chaque scrutin l'est plus ou moins. Reste à savoir si l'équipe au pouvoir est prête à l'assumer.

Or, c'est le message envoyée ce lundi par le parti de la majorité, l'UMP qui veut dépasser l'aspect local de ces élections et leur donner des allures de test politique, une stratégie qui n'est pas sans risque. "Les sondages ça va, ça vient. Nous allons avoir des élections municipales. Et bien, vous nous jugerez là-dessus", a ainsi déclaré le secrétaire général du parti majoritaire, Patrick Devedjian, lors de sa première conférence de presse de l'année. "Nous pensons qu'il faut politiser ces élections", a ajouté ce proche du président Nicolas Sarkozy. "Nous ne voulons pas en faire une affaire purement locale et nous en tirerons les conséquences quand elles auront eu lieu."

Pour souligner cette stratégie, le secretaire général de l'UMP souligne : " nous avons fait une charte municipale qui sera publiée samedi, avec dix engagements nationaux de la part des candidats de l'UMP sur des grands thèmes de société."

De fait, pour montrer que ce scrutin sera le reflet de la dynamique gouvernemental, l'UMP indique que dans les villes d'au moins 10.000 habitants, on retrouvera nombre de candidats venus de la gauche, en signe d'ouverture.

Enfin, pour enfoncer le clou de cette stratégie "nationale", l'UMP mise sur une forte implication du Chef de l'Etat, Nicolas Sarkozy, et du Premier ministre, François Fillon. Car de toute façon, en cas d'échec, ce seront eux qui seront considérés comme responsables, même s'ils avaient voulu ne donner au scrutin qu'une valeur locale.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :