Les patrons de PME déçus par la politique du gouvernement

 |   |  287  mots
Un sondage TNS-Direct pour Companeo souligne que 68% des patrons de PME de moins de cinquante salariés estime "sans effet" sur leur activité la politique gouvernementale.

Une grosse majorité des dirigeants de petites entreprises françaises (moins de cinquante salariés) jugent que l'action du gouvernement est restée sans effet sur leur activité, selon une enquête TNS-Direct pour Companeo (guide d'achat de services et d'équipement pour l'entreprise) réalisée fin janvier auprès d'un échantillon de cinq cents entreprises. De fait, interrogés sur l'impact de l'action du gouvernement sur l'activité de leur entreprise, 68% estiment qu'elle est restée sans effet. Seuls 8% d'entre eux estiment que l'effet a été plutôt positif, alors que pour 16%, il a été plutôt négatif.

Les dirigeants restent réservés sur l'impact de l'action gouvernementale attendu en 2008: la moitié (50%) estime qu'elle sera sans effet, 18% pensent qu'elle sera négative, contre 11% qui jugent qu'elle sera positive. Résultats d'autant plus surprenants - et de mauvaise augure pour l'équipe gouvernementale - que les patrons de PME ont fait partie du coeur de cible des premières mesures fiscales et sociales décidées par Nicolas Sarkozy : institution d'un bouclier fiscal, défiscalisation de l'ISF investi dans les PME, allégement des droits de succession, suppression de l'impôt forfaitaire annuel (IFA), etc.

Par ailleurs, parmi les enjeux jugés les plus importants pour la vie de leur entreprise en 2008, "la hausse du pouvoir d'achat" est plébiscitée par 63% des sondés, suivie par le "développement durable" (51%). Sans doute les patrons de PME estiment-ils que la hausse du pouvoir d'achat sera favorable à la consommation et soutiendra ainsi la demande. Viennent ensuite "la parité hommes/femmes" (36%), "les nouvelles lois sociales sur le temps de travail" (35%), "l'embauche et la formation des jeunes" (34%). "Le développement du marché à l'export" arrive en dernière position (15%).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :