Sequana Capital enregistre un net recul de ses résultats

Le papetier français est pénalisé par sa filiale Arjowiggins. Son résultat net est divisé par trois. Le résultat courant baisse de 10%. Sequana Capital table toujours sur une hausse de son résultat opérationnel pour l'ensemble de 2008.

Début d'année difficile pour le papetier français Sequana Capital. Le groupe accuse une nette baisse de ses profits au premier trimestre, pénalisé par l'impact défavorable des changes et de la hausse des prix de l'énergie et de la pâte à papier sur sa filiale Arjowiggins.

Sur les trois premiers mois de l'année, le résultat net a été de 5,7 millions d'euros, en forte baisse de 68% par rapport aux 18,2 millions dégagés un an plus tôt. Le résultat opérationnel courant a lui aussi reculé de 10% à 22,2 millions d'euros. Les ventes ont en revanche progressé de 29% à 1,327 milliard d'euros. Malgré tout, Sequana Capital réitère sa prévision de hausse du résultat opérationnel courant pour l'ensemble de l'exercice.

Le recul des profits au premier trimestre est dû aux difficultés d'Arjowiggins, la filiale du groupe produisant du papier. "Comme anticipé, Arjowiggins reste rentable mais sa profitabilité est affectée par la hausse de la facture énergétique, la hausse du coût des matières premières et l'évolution défavorable des devises", souligne le groupe dans son communiqué publié ce mercredi.

Une situation difficile qui devrait se poursuivre sur le reste du premier semestre. "Pour Arjowiggins, les efforts de réduction des coûts fixes, les hausses programmées de prix et le transfert de la production de certaines activités vers des zones dollar et à bas coût, qui sont actuellement mis en oeuvre, devraient porter leurs fruits au second semestre", note Sequana Capital. La filiale devrait ainsi enregistrer "un résultat opérationnel courant en recul sur le premier semestre, avant un retour à une progression au second semestre".

L'autre filiale du groupe, spécialisée dans la distribution de papier, Antalis, a en revanche connu une amélioration de son résultat opérationnel courant sur la période, indique Sequana Capital, sans donner de précisions chiffrées, grâce aux "premiers bénéfices attendus de l'acquisition de Map", son concurrent néerlandais. "Le montant des synergies devrait s'accélérer au cours de l'année" et le résultat opérationnel courant progresser encore "significativement" sur l'exercice, ajoute le groupe. Ses ventes ont crû de 45,1% à 866 millions d'euros sur la période mais baissé de 6,2% en base pro forma (incluant Map au premier trimestre 2007).

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.