Législatives en Espagne : large victoire des socialistes

 |   |  558  mots
Selon les sondages de sorties des urnes, les espagnols se seraient massivement exprimés en faveur du parti du premier ministre sortant, José Luis Rodriguez Zapatero. Des sondages confirmés par les premiers résultats partiels du ministère de l'Intérieur.

Les socialistes sont donnés nettement vainqueurs face aux conservateurs. Selon les premiers résultats partiels diffusés sur le site Internet du ministère de l'Intérieur portant sur 9,74% des bulletins dépouillés, le parti socialiste (PSOE) de José Luis Rodriguez Zapatero recueillerait 46,71% des voix remportant 173 sièges sur 350. Un score plus élevé que celui des précédentes élections législatives de 2004 où il avait enregistré 42,59% des voix et 164 sièges. Le principal parti d'opposition, le Parti populaire (PP, conservateur) de Mariano Rajoy, obtiendrait 36,12% et 136 sièges contre 37,71% et 148 députés en 2004.

Le site internet du ministère de l'Intérieur espagnol indiquait que le taux de participation aux élections législatives de ce dimanche était de 61,09% à 18h30 (17H30 GMT), soit un peu moins de 2 points de moins qu'aux législatives de 2004 à la même heure. A noter que ces 39% de participation enregistrés ce dimanche dépassent en revanche le taux de 55,45% affiché lors des législatives de mars 2000, alors remportées à la majorité absolue par les conservateurs.

Il faut dire que les élections du 14 mars 2004 avaient été marquées par une forte mobilisation électorale après les attentats islamistes du 11 mars qui avaient provoqué la mort de 191 personnes. Les électeurs avaient alors élu le Parti Socialiste (PSOE) qui avait remporté le scrutin à la majorité relative. Quatre ans plus tard, ce scrutin législatif se déroulait sur fond de violence, quarante huit heures après l'assassinat d'un ex-élu local du Pays Basque (nord) dans un attentat attribué aux séparatistes basques d'ETA, qui a commotionné le pays.

Ce dimanche, le ministère de l'Intérieur notait plusieurs incidents dans des bureaux de vote du Pays Basque et de Navarre (nord de l'Espagne) sans empêcher la tenue des élections législatives.Au Pays Basque, un groupe d'inconnus a détruit une urne et les bulletins de vote dans un collège électoral de la ville de Aulestia, avant l'ouverture du bureau. Ces inconnus ont aussi répandu des tracts appelant à l'abstention, le mot d'ordre des indépendantistes pour ces élections. Différentes villes de Navarre, une région limitrophe du Pays Basque revendiquée par les indépendantistes basques comme partie intégrante de leur région, étaient également le lieu d'incidents. Le site internet du journal basque Gara raconte que des
personnes ont déversé du purin, de l'huile et ont détruit des urnes à Elizondo, forçant les autorités à déménager le bureau de vote. Dans d'autres localités, des urnes ou un isoloir ont été endommagés, et la porte d'accès à certains bureaux de vote scellée avec du silicone.

Des incidents qui n'ont cependant pas empêché la tenue du scrutin. Le sous-secrétaire du ministère de l'Intérieur, Justo Zambrana, a déclaré en milieu de matinée que "la journée électorale a commencé dans l'absolue normalité".

Quelque 35 millions d'électeurs étaient convoqués dimanche aux urnes. Selon les derniers sondages autorisés publiés lundi, le Parti socialiste (PSOE) du chef du gouvernement sortant, José Luis Rodriguez Zapatero, jouissait d'une légère avance d'environ 4 points sur les conservateurs du Parti Populaire (PP) de Mariano Rajoy.selon les premiers résultats partiels diffusés sur le site Internet du ministère de l'Intérieur portant sur 9,74% des bulletins dépouillés.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :