L'activité d'APPR tirée par les véhicules légers

Le chiffre d'affaires de la société d'autoroutes a crû de 7,1%, au premier trimestre, grâce notamment à la progression du trafic des véhicules légers.

Le concessionnaire autoroutier APRR (Autoroutes Paris-Rhin-Rhône), contrôlé par le groupe de construction français Eiffage et par la banque australienne Macquarie, a clos le premier trimestre 2008 sur un chiffre d'affaires en hausse de 7,1 %, à 448,1 millions d'euros.

Le trafic, en kilomètres parcourus, a augmenté de 4,6% au cours des trois premiers mois de l'année, avec une hausse de 5,7% pour les véhicules légers et de 0,1% pour les poids lourds. Le trafic des véhicules légers a bénéficié d'une météo favorable et d'un bon enneigement dans les Alpes, ainsi que d'une journée supplémentaire (le 29 février), sans oublier le week-end de Pâques, survenu en mars cette année.

Cette progression du trafic, conjuguée aux augmentations de tarifs, a permis au chiffre d'affaires péages de progresser de 7,1% au premier trimestre. Les autres recettes, qui représentent 2,7% seulement de l'activité globale, ont connu une croissance de 6,7% pour les installations commerciales et de 10,5% pour les activités de télécommunications.

Pour mémoire, il semble clair que Macquarie, qui avait un engagement de conservation de deux ans de ses titres dans APRR, ne restera pas ad vitam aeternam dans le capital. Si l'australien ne pouvait sortir tant que le groupe espagnol de construction Sacyr était au capital d'Eiffage, c'est désormais chose possible (lire La Tribune du 21 avril). Toutefois, aucun désengagement n'est prévu à court terme.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.