Airbus revoit sa stratégie pour limiter l'impact de la faiblesse du dollar

Le groupe français d'aéronautique annonce une hausse de ses prix catalogue applicable au 1er mai supérieure à la normale. Au coeur de la restructuration d'EADS, sa maison-mère, Airbus devra aussi gérer jeudi un appel à la grève lancé par l'intersyndicale.

La faiblesse du dollar n'a pas fini d'impacter la stratégie d'Airbus et de sa maison mère EADS. Associée à la cherté des métaux, elle pousse l'avionneur européen à revoir sa politique de prix. Au 1er mai, Airbus va augmenter ses prix catalogue d'un montant "supérieur à la normale". "Aux 2,74% d'augmentation normale pour 2007 viennent s'ajouter en moyenne 2 millions de dollars par appareil monocouloir et 4 millions par gros-porteur long courrier et appareils de la famille A380", a précisé le groupe.

Par ailleurs, Airbus devra aussi gérer jeudi la grogne de ses salariés. L'intersyndicale a appelé à la grève sur l'ensemble des sites français qui sont en train d'être cédés. Là encore, la décision a été dictée par la faiblesse du dollar. EADS a dû se résoudre à délocaliser sa production européenne. Le géant aéronautique souffre doublement de l'effet de change dans la mesure où ses coûts de production sont majoritairement libellés en euros et ses ventes réalisées en dollars. Un net désavantage vis-à-vis de son éternel rival américain Boeing.

Enfin, EADS vient d'officialiser une acquisition dans la zone dollar, aux Etats-Unis. Le groupe a repris une petite société californienne d'appels d'urgence, PlantCML, pour 350 millions de dollars. PlantCML est doté du plus vaste réseau de centres de réception d'appels d'urgence pour la sécurité publique. "Les moyens de PlantCML concordent parfaitement avec nos activités prospères de sécurité du territoire et de protection civile", a estimé Ralph Crosby, le représentant d'EADS aux Etats-Unis.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.