Arkema résiste à la faiblesse du dollar en 2007

 |   |  286  mots
Le groupe de chimie français a publié un chiffre d'affaires 2007 en hausse de 4% sur un an, à 5,67 milliards d'euros. Le groupe profite d'une bonne croissance organique des volumes. L'impact des effets de change est de 2,6% sur le chiffre d'affaires.

Le groupe chimique Arkema (ancienne filiale de Total) a publié sur l'ensemble de l'année 2007 un chiffre d'affaires de 5,675 milliards d'euros, légèrement au-dessus du chiffre d'affaires 2006 de 5,664 milliards d'euros, soit une progression de 4% à taux de change et périmètre constants.

"Cette augmentation résulte d'une bonne croissance organique des volumes (+2,3%) soutenue notamment par le développement des activités d'Arkema en Asie et des projets ciblés en Amérique du Nord et en Europe (extension d'ateliers en Chimie Industrielle et lancement de nouveaux produits en Produits de Performance)", explique Arkema dans un communiqué diffusé vendredi 15 février.

Le chimiste indique également que la hausse du chiffre d'affaires découle aussi de la poursuite, dans les trois pôles d'activité du groupe, d'une politique sélective de hausse des prix de vente (+1,7%) pour compenser l'impact de la hausse des matières premières et de l'énergie. En revanche, la faiblesse du dollar a pesé à hauteur de 2,6% sur le chiffre d'affaires d'Arkema.

Dans le détail, les produits vinyliques ont atteint un chiffre d'affaires de 1,4 milliard d'euros (contre 1,37 milliard un an plus tôt), la chimie industrielle a vu ses revenus s'établir à 2,5 milliards d'euros contre 2,49 milliards l'année précédente. Les produits de performance se sont inscrits à 1,72 milliard de chiffre d'affaires en 2007 contre 1,78 milliard un an auparavant.

Arkema ne donne pas d'éléments sur ses résultats attendus en 2007. En décembre dernier, le groupe avait réitéré ses objectifs annuels. Le groupe avait confirmé qu'en 2007 l'excédent brut d'exploitation devait progresser de 24% pour atteindre 510 millions d'euros. Le taux de marge brute d'exploitation devrait avoisiner les 9%. Le taux de marge brute d'exploitation devrait être de 10% en 2008 et de 12% en 2010.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :