Les consommateurs privilégient le hard-discount au détriment des hypermarchés

La hausse des prix alimentaires pousse les Français à délaisser les enseignes de la grande distribution traditionnelle en faveur des magasins de hard-discount, selon une étude portant sur le premier trimestre.

La hausse des prix alimentaires pousse les consommateurs à se reporter vers les enseignes les moins chères: c'est ce qui ressort d'une étude présentée ce jeudi par le cabinet Iri, selon qui les ventes en volume de produits alimentaires ont diminué au premier trimestre dans les hypermarchés et les supermarchés, tandis qu'elles progressaient dans le hard-discount.

Les prix des produits alimentaires ont augmenté de 4,9% en mars, après 4,7% en février et 4% en janvier, souligne cette étude du cabinet Iri, présentée aujourd'hui dans le cadre d'une conférence de presse organisée par l'Institut de liaison et d'études des industries de consommation (Ilec).

En conséquence de cette hausse des prix, "il y a eu une baisse des volumes dans les hypermarchés et les supermarchés trois mois de suite entre janvier et mars, pour la première fois depuis 2001", a indiqué Olivier Geradon de Vera, vice-président du cabinet. "Les volumes ont baissé de 0,2% en janvier, de 0,5% en février et de 0,9% en mars", alors que depuis 2001, ils avaient au contraire augmenté, 1,5% chaque année, a-t-il précisé.

Et les consommateurs qui se sont ainsi détournés des grandes surfaces traditionnelles se sont reportés sur les enseignes les moins chères, celles du hard-discount. Ces dernières ont en effet bénéficié d'une augmentation de leurs "volumes de vente depuis le début de l'année", alors qu'elles avaient stagné en 2007.

Autre indicateur de la volonté des consommateurs de se prémunir contre l'envolée des prix, ils ont procédé dans les hypermarchés et supermarchés à des arbitrages en faveur des marques de distributeurs (MDD) et des premiers prix, meilleur marché que les grandes marques, qui connaissent une érosion des ventes.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.