Wall Street dans le vert, portée par la révision à la hausse de la croissance américaine

 |   |  474  mots
Les marchés new-yorkais ont ouvert en nette hausse ce jeudi après la forte révision à la hausse de la croissance américaine au deuxième trimestre. Le Dow Jones gagne ainsi 0,66% à 11.578 points, le Nasdaq progresse de 0,50% à 2.394 points et le S&P 500 prend 0,64% à 1.290 points.

La conjoncture américaine rassure les marchés. Après la confiance des ménages et les commandes de biens durables, toutes les deux supérieures aux attentes des économistes, c'est au tour de la croissance du Produit intérieur brut (PIB) de dépasser les espérances. Elle a été révisée à la hausse au deuxième trimestre, à 3,3% contre 1,9% lors de la première estimation. Les analystes tablaient sur une hausse de 2,7% du PIB. Il s'agit de la plus forte enregistrée depuis le troisième trimestre 2007. Au premier trimestre, le PIB n'avait progressé que de 0,9%.

Les places américaines sont donc en forte hausse ce jeudi à l'ouverture. Le Dow Jones gagne 0,66% à 11.578 points, le Nasdaq progresse de 0,50% à 2.394 points et le S&P 500 prend 0,64% à 1.290 points.

Du côté des valeurs, MBIA s'envole ce jeudi. Le premier rehausseur de crédit américain va réassurer pour 184 milliards de dollars d'obligations municipales de son concurrent en difficultés FGIC. Le titre prend 20,92% à 14,49 dollars. Dans son sillage, Ambac grimpe de 13,17% à 5,93 dollars.

Fannie Mae est en forte hausse, de 6,48% à 6,90 dollars. Le géant du refinancement hypothécaire outre-Atlantique poursuit son rattrapage après avoir connu de fortes chutes ces dernières semaines. Fannie Mae a en outre annoncé mercredi soir le départ de son directeur financier et de son directeur du risque. Son homologue Freddie Mac progresse également, prenant 7,79% à 5,12 dollars.

Les valeurs bancaires sont dans le vert. Citigroup gagne 1,55% à 18,40 dollars, Lehman reprend 1,08% à 14,94 dollars et Wachovia progresse de 2,34% à 14,89 dollars.

Goldman Sachs est en hausse de 1,02% à 157,06 dollars. Le ministère de la justice de l'Etat de New York poursuit ses investigations sur le dossier des obligations ARS (auction rate securities, obligations à taux variable fixé par enchères). La semaine dernière la banque avait déjà accepté de racheter pour environ 1,5 milliard de dollars d'ARS.

Tiffany gagne 11,29% à 44,08 dollars. Le joailler a enregistré un bénéfice net de 80,8 millions de dollars au deuxième trimestre, soit 63 cents par action. Les analystes tablaient sur un BPA de 55 cents. L'activité du groupe a été soutenue par de solides ventes à l'international et des achats importants de la part de touristes dans sa boutique de New York.

Sears Holdings est stable à 86,90 dollars malgré un bénéfice trimestriel inférieur aux attentes. Le distributeur a en effet dégagé un profit de 65 millions de dollars, contre 173 millions l'an passé. Hors exceptionnels, le bénéfice par action ressort à 21 cents contre 33 cents attendus par les analystes.

Du côté des baisses, Coca Cola perd 1,23% à 53,13 dollars. Credit Suisse a révisé à la baisse sa recommandation sur le leader mondial des boissons non alcoolisées, de "superformer" à "neutre". Son objectif de cours a été ramené à 57 dollars, contre 60 dollars. La banque estime que le groupe pourrait être pénalisé par la restructuration de ses activités nord-américaines et par la regain du dollar.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :