RTL accuse un ralentissement d'activité à cause de la France et du Royaume-Uni

 |   |  238  mots
Le groupe audiovisuel luxembourgeois RTL Group annonce ce mercredi avoir réalisé au premier trimestre 2008, un chiffre d'affaires en baisse de 2% sur un an, notamment à cause d'un ralentissement des marchés publicitaires en France et au Royaume-Uni. Le bénéfice d'exploitation progresse quant à lui de 8,7%.

Avec un chiffre d'affaires de 1,34 milliard d'euros généré au premier trimestre 2008, le groupe audiovisuel RTL Group (détenu à 90% par l'allemand Bertelsmann) accuse un repli de 2%. Une baisse que le groupe attribue à la faiblesse du dollar et des autres devises face à l'euro et dont l'impact s'est ressenti en particulier sur sa société de production FremantleMedia qui vend beacuoup d'émissions aux principales chaînes des Etats-Unis.

Le groupe souligne également dans son communiqué que s'il a vu ses recettes publicitaires augmenter au premier trimestre en Allemagne, en Belgique et aux Pays-Bas, il subit en revanche la baisse des marchés de la publicité télévisée en France et au Royaume-Uni. En France, RTL Group possède la radio éponyme mais aussi 50% de M6.

Mais un élément positif ressort néanmoins de ces trois premiers mois: la hausse de 8,7% du bénéfice d'exploitation, qui atteint 188 millions d'euros contre 173 millions un an plus tôt. La marge d'exploitation s'élève ainsi à 14,1% du chiffre d'affaires contre 12,7%. Une amélioration obtenue grâce à une "discipline permanente sur les coûts", explique le groupe dans le communiqué.

Pour l'ensemble de l'année, RTL Group souligne toutefois n'avoir "pas de raison d'être pessimiste" pour ses recettes publicitaires, "malgré le climat économique actuel" et laisse donc ses prévisions inchangées.

A la Bourse du Luxembourg, l'action RTL Group perdait plus de 2% à 76 euros dans la matinée.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :