Ares opte pour un grand ménage dans ses activités infrastructures

Le groupe informatique veut se recentrer sur les services et céder l'ensemble de ses activités infrastructures, soit un tiers de son chiffre d'affaires. Ares lance, par ailleurs, un avertissement sur ses résultats.

Le groupe informatique français Ares, qui connaît des difficultés, annonce un projet de cession de l'ensemble des activités infrastructures pour se recentrer sur les services. La société a décidé "d'engager un processus de cession de la totalité de ses activités infrastructures", qui représentent un chiffre d'affaires de près de 230 millions d'euros, et de "réorienter sa stratégie vers un recentrage autour des activités services et intégration" de logiciels, annonce un communiqué d'Ares.

Le groupe a notamment décidé de revendre les sociétés Adequat et Databail, acquises fin 2007."Des discussions sont d'ores et déjà en cours avec des grands intervenants du secteur", indique le groupe qui précise que "le produit de ces cessions n'est pas destiné à financer des opérations de croissance externe".

Dans le cadre de son plan de redressement, il avait déjà cédé en octobre 2006 ses activités de distribution de PC, d'imprimantes et de consommables (cartouches d'encre notamment) au français Inmac Wstore.

Ares a accusé lors de l'exercice 2007-2008, clos fin mars, une chute de 18,5% de ses ventes, à 335,5 millions d'euros. "Ce repli d'activité s'est accentué lors du dernier trimestre (de janvier à mars), ce qui aura un impact significatif sur le résultat net de l'exercice", prévient l'entreprise. L'objectif de chiffre d'affaires de 430 millions d'euros pour 2008-2009 sera revu "ultérieurement en fonction des dates de sorties effectives des périmètres concernés par ce projet", ajoute Ares.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.