EDF dément tout retard pour le chantier de l'EPR de Flamanville

L'électricien maintient son objectif de démarrage du réacteur nucléaire de troisième génération de Flamanville en 2012. Le Canard Enchaîné évoquait pour sa part des retards "d'au moins neuf mois".

1 mn

Il n'y aura pas de retard sur le chantier du réacteur nucléaire de troisième génération EPR. C'est ce qu'affirme ce mercredi l'électricien français EDF alors que des informations de presse du Canard Enchaîné faisaient état "d'au mois neuf mois de retard".

Un porte parole du groupe a confirmé à l'AFP (Agence France Presse) qu'"en dépit des aléas d'un chantier de cet ampleur, EDF confirme qu'à ce jour l'objectif de démarrage de l'EPR en 2012 est maintenu". Le groupe n'a pas souhaité préciser davantage ce calendrier.

Selon l'hebdomadaire satirique paru ce mercredi, le retard du chantier, lancé en décembre 2007, aurait deux causes: la suspension pendant "près de deux mois" des opérations de coulage de béton et les difficultés rencontrées pour la "fabrication du "liner", revêtement en acier qui double le béton de la cloche de protection du réacteur. "Non seulement Bouygues ne peut pas respecter le calendrier prévu, mais EDF n'arrive même pas à en obtenir un nouveau, malgré une succession de réunions à haut niveau", affirme le journal.

Les opérations de coulage de béton réalisées par Bouygues avaient en effet été suspendues le 21 mai avant d'être à nouveau autorisées à partir du 19 juin, EDF s'étant engagée à renforcer ses contrôles.

L'EPR de Flamanville est le deuxième réacteur à eau sous pression (European Pressurised Water Reactor) en construction dans le monde, après celui de Finlande. Ce dernier a, lui, déjà subi d'importants retards, son exploitation ne devant pas intervenir avant 2011, au lieu de 2009 comme prévu à l'origine.

1 mn

Replay I Nantes zéro carbone

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.