Google dépasse les attentes, l'action s'envole

Le groupe Internet a réussi, malgré le ralentissement économique américain, à accroître son bénéfice de plus de 30% au premier trimestre, à 1,3 milliard de dollars. Des résultats qui font bondir l'action Google à Wall Street.

En publiant jeudi soir après la clôture des marchés financiers des résultats trimestriels particulièrement solides, Google vient de démentir ceux qui prédisaient son déclin. Son bénéfice net a, en effet, effectué un bond de 30% à 1,3 milliard de dollars, pour un chiffre d'affaires de 5,19 milliards, en hausse de 42%. Son bénéfice a augmenté presque deux fois plus vite qu'au 4ème trimestre 2007. Le bénéfice par action hors exceptionnels ressort donc à 4,84 dollars, très supérieur aux 4,52 dollars attendus par les analystes. Hors TAC (commissions reversées aux sites partenaires), le chiffre d'affaires s'inscrit à 3,7 milliards, en hausse de 46%. Ici également, c'est mieux que les 3,6 milliards attendus par les marchés.

Ces résultats font bondir l'action Google à Wall Street. A l'ouverture du marché, vendredi, l'action gagne 18,20%. Elle est aidée par les propos du PDG du groupe, Eric Schmidt. "Nous sommes bien positionnés pour l'année 2008 et au-delà, quel que soit l'environnement économique qui nous entoure (...) la publicité ciblée est un modèle qui fonctionne avec n'importe quel scénario macro-économique", a-t-il souligné. Le titre était pourtant tombé en-dessous des 500 dollars fin février et descendu près des 400 dollars début mars, alors qu'il se négociait plus de 700 dollars en novembre 2007.

Les marchés craignaient en effet que la crise ne rattrape le secteur de la publicité sur Internet et son leader Google. Mais le groupe a fortement progressé dans tous ses secteurs d'activités. Les recettes provenant des bannières placés à côté de ses propres pages (celles de son moteur de recherche, mais aussi de ses autres sites et services comme Google Mail, YouTube, etc.) ont crû de 49% à 3,4 milliards. Ces recettes, le point fort de Google, ont représenté 66% de son chiffre d'affaires. Les recettes provenant des bannières qu'il place sur des sites partenaires ont elles généré un chiffre d'affaires de 1,69 milliard, en hausse plus modeste de 25%. Fait nouveau: l'activité hors Etats-Unis est devenu majoritaire, avec 51% des recettes (47% un an plus tôt), gonflées il est vrai par l'effet de change (+202 millions).

Google a continué aussi à voir ses recettes grandir plus rapidement que le marché de la publicité en ligne (qui a crû de 18,9% aux Etats-Unis en 2007). Il a encore gagné des parts de marché aux Etats-Unis comme à l'international, au détriment de ses concurrents Yahoo!, Microsoft et AOL. Selon le cabinet eMarketer, Google encaissera cette année 30,8% de toutes les dépenses publicitaires en ligne réalisées aux Etats-Unis en mars, contre 14% pour Yahoo! (qui perd encore 2 points), 6,7% pour MSN (Microsoft) et 5,8% pour AOL.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.